dimanche, février 05, 2017

Un pêcheur de l'Abitibi sort un brochet de 32 livres d'un lac gelé

http://www.journaldemontreal.com/



ROUYN-NORANDA | Un homme de Rouyn-Noranda peut maintenant se vanter d’avoir pêché un des plus gros poissons jamais sorti de l’eau au Québec en hiver.
David Gagnon-Larivière, 26 ans, a pêché un brochet de 32 livres et 24 pouces de tour de taille samedi dans un lac de Rouyn-Noranda, dont il ne veut pas divulguer le nom pour ne pas attirer trop de gens sur le plan d'eau.
«Ç’a été toute une bataille. Il tirait vraiment fort. Mais contrairement à un poisson plus jeune, il s’essoufflait rapidement», a dit le pêcheur semi-professionnel qui fait partie de l'équipe Canada Pro lorsqu’il participe à des conférences ou des tournois de pêche.
David Gagnon-Larivière pêche depuis qu'il est tout petit, mais ce gros brochet de 32 livres est assurément sa plus belle prise à vie.
David Gagnon-Larivière, 26 ans,
Trou de 8 pouces
Selon M. Gagnon-Larivière, il s’agirait d’une des plus grosses prises au Québec en hiver. «J’avais un trou de huit pouces et j’ai du tirer pour que le poisson puisse passer. C’était vraiment quelque chose», a-t-il dit.
Après avoir été pesé et mesuré, le poisson a été remis à l’eau. «On a besoin de ce genre de gros géniteurs dans les lacs du Québec. Beaucoup de gens l’auraient gardé pour le mettre au dessus de leur foyer, mais je ne pense pas comme ça. Si on veut encore avoir de la belle pêche au Québec, il faut garder la bonne génétique en vie», a-t-il dit.
Selon M. Gagnon-Larivière, le brochet devait avoir entre 30 et 35 ans. Selon lui, pour qu’il soit devenu aussi gros, c’est que le lac est en bonne santé et peut donc fournir la nourriture nécessaire aux brochets.
«C’est certain que ce brochet là a vu beaucoup de leurres. Moi, j’ai réussi à l’attraper avec le Predator Rig de la compagnie Northland fishing Tackle», a dit celui dont le précédent record était un brochet de 25 livres.
Ironie du sort, la pêche miraculeuse a eu lieu pendant le tournage d’une émission de télévision de Radio-Énergie qui sera diffusée à la télévision communautaire de l’Abitibi. «J’étais équipé pour pêcher des gros poissons et j’avais repérer le secteur auparavant. Mais je ne pensais jamais sortir un aussi gros poisson. Un pêcheur moins équipé et expérimenté aurait peut-être eu plus de difficulté à le sortir», a dit M. Gagnon-Larivière, qui a déjà gagné 50 000$ dans un tournoi de pêche avec deux collègues l’an dernier.