vendredi, février 03, 2017

Mikaël Kingsbury, Philippe Marquis et Justine Dufour-Lapointe montent sur le podium à Deer Valley

http://www.rds.ca/ski/bosses-


Après leur exclusion du podium au premier arrêt américain de la Coupe du monde des bosses le mois dernier à Lake Placid, les skieurs acrobatiques québécois ont remis les pendules à l’heure, jeudi soir, à l’étape de Deer Valley (Utah). Mikaël Kingsbury a remporté l’or et Philippe Marquis le bronze. Chez les femmes, Justine Dufour-Lapointe est pour sa part montée sur la deuxième marche du podium.
Kingsbury (82,48 points), meneur au classement de la Coupe du monde, s’est aussi imposé en qualifications et en finale avant de signer sa troisième victoire de la saison. Quant à Philippe Marquis (79,76 points), il s’agit de son premier podium en 2016-2017. Le Français Benjamin Cavet (81,17 points) s’est faufilé entre les deux coéquipiers
La victoire de l’athlète de Deux-Montagnes le place à égalité avec le Français et champion olympique en 1992 Edgar Grospiron qui ont tous les deux 57 podiums en Coupe du monde à leur palmarès.
« Deer Valley, c’est comme le Super Bowl de notre sport et c’est ce qui se rapproche des Jeux olympiques, alors gagner ici, c’est toujours spécial! a déclaré Kingsbury. Même si mon score était plus bas en super finale, je juge que j’ai fait une meilleure descente. J’avais tout ce qu’il fallait pour gagner aujourd’hui et je n’ai pas laissé la chance aux juges de m’enlever beaucoup de points. »
« Je suis plus soulagé qu’autre chose », a pour sa part lancé Marquis en début d’entrevue.
« J’étais satisfait de ma saison jusqu’à maintenant, mais là, j’ai réussi à tout mettre ensemble jusqu’à la dernière descente. Ce n’est pas encore la plus haute marche, mais c’est un pas dans la bonne direction. Ma stratégie était bonne et j’étais plus en confiance qu’aux autres courses », a poursuivi le skieur de Québec, surtout fier d’avoir obtenu ce premier podium sur la redoutable piste Champion , celle qui avait accueilli les épreuves olympiques en 2002.
Simon Pouliot-Cavanagh a raté de peu sa place en super finale alors qu’il a fini septième. L’autre Québécois présent dans cette finale, Laurent Dumais, a quant à lui conclu au 11e échelon.
Mikaël Kingsbury
Mikaël Kingsbury (Source d'image:Getty)
Justine Dufour-Lapointe à fond de train
Qualifiée sixième et dernière en vue de la super finale, Justine Dufour-Lapointe a donné le ton en inscrivant 78,60 points à sa dernière descente. La Québécoise et gagnante de l’épreuve l’an dernier été provisoirement première jusqu’à ce que la dernière concurrente, l’Américaine Morgan Schild, la déloge avec un impressionnant pointage de 81,27. Le podium a été complété par l’Australienne et détentrice du dossard jaune de meneuse, Britteny Cox.
Elle s’est dite satisfaite de sa descente en finale, sauf que les juges voulaient visiblement en avoir plus. « J’étais surprise de finir sixième. Mon entraîneur m’a dit que je devais tout donner (en super finale) pour être rapide et faire de gros sauts. »
La championne olympique en titre a joué son va-tout en dernière descente et a presque perdu le contrôle à la mi-parcours.
« Je suis arrivée en bas en 28 secondes et je pense que c’était le temps le plus rapide de la journée. C’était un gros pari, mais cela en a valu la peine. Je suis donc extrêmement heureuse! Il faut savoir s’adapter et le ski de bosses, c’est juste ça. »
Septième de la finale, Chloé Dufour-Lapointe a été la première exclue de la super finale. Maxime Dufour-Lapointe, Alex-Anne Gagnon et Audrey Robichaud ont respectivement fini 10e, 13e et 16e.
Vendredi soir, ce sera au tour des sauteurs d’être en action, tandis que les bosseurs reviendront en piste samedi dans le cadre des épreuves en parallèle.
Autres résultats québécois :
18- Marc-Antoine Gagnon
25- Gabriel Dufresne
Abandon : Simon Lemieux