mardi, janvier 24, 2017

Internationaux d'Australie: une demi-finale Federer-Wawrinka

http://www.lapresse.ca/sports/tennis/

Publié le 24 janvier 2017 à 07h51 | Mis à jour à 09h55
Roger Federer a vaincu facilement Mischa Zverev en... (Photo Aaron Favila, AP)
Roger Federer a vaincu facilement Mischa Zverev en trois manches en quarts de finale, mardi.
PHOTO AARON FAVILA, AP
FRANÇOIS BONTOUX
Agence France-Presse
Melbourne, Australie
Melbourne s'est mise à l'heure suisse mardi avec les qualifications de Roger Federer et de Stanislas Wawrinka pour les demi-finales des Internationaux d'Australie.
Le choc entre les vainqueurs de la Coupe Davis 2014 s'annonce alléchant car Federer, contre l'Allemand Mischa Zverev battu 6-1, 7-5, 6-2, comme Wawrinka, face au Français Jo-Wilfried Tsonga écarté 7-6 (7/2), 6-4, 6-3, ont fait forte impression en quarts de finale.
Federer a fait revenir à la réalité le tombeur d'Andy Murray au tour précédent. Il ne s'est pas laissé surprendre par le jeu de service-volée de Zverev, 50e mondial, qui avait complètement décontenancé le numéro 1 mondial. Le Suisse a transpercé son adversaire dans plus d'une tentative sur deux (46 sur 90) et a pris six fois son service.
Il a tout de suite effacé un bris concédé dans la deuxième manche et conclu sa promenade en 1 h 32 min. Il jouera sa 13e demi-finale à Melbourne et sa 41e en Grand Chelem.
Le champion aux 17 titres majeurs, âgé de 35 ans, s'était arrêté pendant six mois entre juillet et janvier pour soigner une blessure à un genou. Revenu à la compétition lors d'une exhibition au début du mois, il dispute son premier tournoi officiel de l'année à Melbourne. Et à l'en croire, tout se déroule au-delà de ses espérances. «Je pensais passer quelques tours en fonction du tirage», a-t-il assuré.
À cause de son classement, 17e mondial, Federer a dû avancer dans un tableau extrêmement difficile avec le Tchèque Tomas Berdych (10e) dès le deuxième tour, puis le Japonais Kei Nishikori (5e) en huitièmes et désormais son compatriote Wawrinka (4e) en demies.
Même s'il mène 18 à 3 face à ce rival, il ne doit pas s'attendre à un match facile car le Vaudois a maîtrisé Tsonga, 12e mondial, avec autorité en 2 h 15 min. Excellent en défense, il a largement gagné la bataille des coups droits (21 gagnants à 8) contre le Français qui s'est jugé lui-même «pas à la hauteur».
Il y a eu une altercation verbale entre les deux hommes au changement de côté après le premier set, pour une histoire de regard de travers. Agacé, Wawrinka a lancé au Français: «Relax, ce n'est qu'un match de tennis» et les choses en sont restées là.