Lucian Bute a rencontré la presse, lundi, en compagnie de son préparateur physique, Angel Heredia, pour répondre aux questions concernant leur association et le test antidopage que le boxeur a échoué à la suite de son combat face à Badou Jack.
Le Québécois d’origine roumaine a réitéré qu’il continue de travailler avec Heredia en vue de son prochain combat face à Eleider Alvarez. C’est un supplément, conçu à partir de la formule de Heredia, qui avait des traces d’ostarine qui a été retrouvé dans l’échantillon de Bute.
« Je suis très satisfait de son travail par rapport à la condition physique. À cause de cela, j’ai décidé de continuer avec lui. C’était un accident ce qui s’est passé avec le test de Washington qui était contaminé. On l’a prouvé. Ça, c’est derrière (nous) », a indiqué Bute qui se battra le 24 février prochain à Québec.
Heredia continue de clamer son innocence, lui qui avait été impliqué dans des histoires de dopage du temps du scandale du laboratoire BALCO.
« Mes commandes n'avaient rien d'illégal. J'ai envoyé ces commandes dans un laboratoire. C'est ce laboratoire qui a des choses à expliquer. Je ne me sens pas responsable du tout. Ce n'est pas ma faute », a expliqué Heredia.
Heredia rejette plutôt le blâme sur le laboratoire qui a préparé la formule, Pharmagenic, de San Diego. Un labo qui traînait une très mauvaise réputation, selon un pharmacien québécois qui a suivi le dossier.
« Pourquoi faire faire un produit nouveau par une compagnie qui laisse aller une réputation douteuse, c'est étrange », a mentionné le pharmacien Jean-Yves Dionne.
« Le laboratoire m'offrait de bons prix et je ne voyais pas de problèmes, a clamé Heredia. Il avait fait affaire avec d'autres boxeurs et je lui faisais confiance. C'est à eux de répondre aux questions. »
Lucian Bute veut intenter une poursuite contre Pharmagenic. Or, ses dirigeants sont pratiquement introuvables.
Travailler à nouveau avec Angel Heredia
« Oui, je trouve ça étrange. Simplement de faire une formule unique pour son athlète, déjà c'est une démarche particulière. Revenir en disant qu'il a préparé une formule, qu'elle est fabriquée quelque part, que ce quelque part serait responsable et qu'on ne le retrouve plus. Admettez avec moi que ça ne sent pas bon », a exprimé M. Dionne.
Lucian Bute prend peut-être un risque en s’associant de nouveau à Angel Heredia, mais il prend également des précautions. Il dit posséder tous les suppléments nécessaires en vue de son combat pour le 24 février. Ces derniers ont déjà été vérifiés et approuvés.