dimanche, mai 01, 2016

Un verdict nul surprenant pour Bute

http://www.rds.ca/combat/boxe/

Bute soutire un verdict nul

Francis Paquin
Lucian Bute est passé bien près de faire dérailler le projet de combat d’unification des poids super-moyens entre James DeGale et Badou Jack, samedi soir au D.C. Armory de Washington.
Alors que le champion du WBC semblait se diriger vers une victoire par décision unanime des juges, une certaine commotion a été créée lorsque l’annonceur maison Jimmy Lennon fils a dévoilé que deux des trois juges avaient vu le combat nul 114-114 au terme des 12 rounds.
Lucian Bute et Badou Jack
Lucian Bute et Badou Jack (Source: PC)
Le troisième juge avait le champion gagnant 117-111, tout comme RDS.ca. Malgré tout, Jack (20-1-2) a conservé sa ceinture et affrontera visiblement DeGale en août ou septembre à Las Vegas. Cela dit, le Suédois d’origine gambienne n’a pas caché sa frustration après l’annonce du verdict.

La plupart des journalistes avaient également Jack vainqueur et le président du WBC Mauricio Sulaiman a écrit sur Twitter qu’il n’approuvait le score des juges Glen Crocker et Omar Mintun.
« C'est de la m...!, s'est écrié Jack sur le ring après le combat. On ne peut pas dire autre chose que cela. Demandez à Bute, il sait ce qui s'est passé. Ses coups ne m'ont pas fait mal. Je pense avoir gagné ce combat. J'ai peut-être perdu le dernier round.
« C'est un chic type et un grand champion, mais je sais que j'ai gagné le combat. Ce n'est pas la faute de Bute, ce sont les juges, a ajouté Jack. Les gens ont vu que j'ai gagné le combat. »
« Honnêtement, j’ai senti que je n’en avais pas fait assez pour gagner ce combat-là, a déclaré Bute en conférence de presse. Les rounds étaient serrés et j’avais des doutes que j’avais gagné le combat. C’était serré. »
Jack a en effet contrôlé le rythme pendant la quasi-totalité du combat, laissant toutefois Bute (32-3-1) manœuvrer à sa guise pendant les deux derniers rounds, une erreur qui a été fatale. Au final, le champion a atteint la cible plus souvent - 278 fois contre 179 - et a été plus précis - 40 pour cent contre 21 Il a toutefois lancé moins de coups que l’aspirant - 703 contre 857.
Quant à Bute, il n’a pas enregistré la victoire dans un deuxième combat de championnat de suite, après la défaite encaissée devant DeGale en novembre dernier à Québec. Même si le résultat peut s’avérer satisfaisant, il est à se demander s’il décidera de poursuivre sa carrière.
Une attitude payante
Contrairement à son habitude, Bute a commencé le combat en force et s’est assuré de prendre le contrôle de centre du ring. Les deux boxeurs se sont étudiés pendant les deux premières minutes, mais Jack a ouvert la machine dans la dernière avec des attaques en combinaisons.
Le champion a ensuite visé méthodiquement le corps de son adversaire, mais Bute est revenu en force au troisième round avant de voir son œil droit montrer des signes de faiblesse en raison d’un coup de coude reçu pendant un échange. Heureusement, son cuttman d’expérience Bob Miller a été en mesure de contenir les dommages et de ne plus en faire une distraction.
Comme cela avait été le cas en novembre dernier, Bute est devenu plus confiant à partir du moment où il a réalisé qu’il pouvait encaisser les frappes de Jack, mais le champion semblait avoir le dessus sans nécessairement être spectaculaire. Il a réussi le meilleur coup du combat au cinquième en parvenant à atteindre Bute à l’aide d’une puissante gauche au visage.
Le boxeur québécois d’origine roumaine n’a cependant jamais baissé les bras et a continué de se lancer à la poursuite du Suédois d’origine gambienne, une attitude qui s’est ultimement révélée très payante. Sa forme physique irréprochable en vue de son combat n’y est pas étrangère..
Description round par round du combat entre Lucian Bute et Badou Jack
12e round : Bute n’a plus le choix et se porte à l’attaque. Jack s’en tient au strict minimum comme s’il n’avait plus d’énergie. Bute lance sa main arrière avec vigueur, mais rien pour ébranler Jack. Carte RDS.ca : 117-111 Jack.
11e round : Bute fournit un effort désespéré et parvient à atteindre Jack à quelques reprises. Bute connaît ses meilleurs moments depuis longtemps. Le champion a bien peu de réponses à donner. Carte RDS.ca : 108-101 Jack.

10e round : Bute n’est clairement plus compétitif, malgré toute sa bonne volonté. Il n’a jamais le meilleur des échanges et Jack continue de marquer des points. Carte RDS.ca : 99-91 Jack.
9e round : Le rythme a considérablement ralenti, ce qui avantage évidemment Jack. Chaque fois que Bute fait quelque chose d’intéressant, Jack réplique avec plus de vigueur. Carte RDS.ca : 89-82 Jack.
8e round : Se sentant confortablement en avance, Jack ne prend aucun risque, mais le minimum s’avère payant. Carte RDS.ca : 79-73 Jack.
7e round : Bute effectue du travail extrêmement honnête, mais ses coups arrêtent souvent leur course dans les gants de Jack. Le champion continuer de viser le corps de Bute avec succès. Carte RDS.ca : 69-64 Jack.
6e round : La lenteur de Bute permet à Jack d’éviter ou de bloquer la plupart de ses coups. Le champion ne fait pas nécessairement des choses spectaculaires, mais il est efficace. Carte RDS.ca : 59-55 Jack.
5e round : Jack prend soudainement plus d’initiatives à l’attaque et il touche régulièrement la cible. Solide gauche de Jack au visage de Bute, le coup le plus spectaculaire depuis le début du combat. Carte RDS.ca : 49-46 Jack.
4e round : Les deux boxeurs s’activent et Bute semble démontrer nettement plus d’assurance. Jack continue de marteler le corps de Bute pour le limiter dans ses mouvements. Le champion s’avère également efficace en contre-attaque. Carte RDS.ca : 39-37 Jack.
3e round : Bute bouge beaucoup le haut de son corps et ses esquives lui permettent de s’offrir de bons angles d’attaque. L’œil de Bute commence cependant à montrer des signes de faiblesse en raison du coup de coude accidentel. Carte RDS.ca : 29-28 Jack.
2e round : Bute continue d’avoir l’ascendant sur le centre du ring, mais obtient peu de succès lorsqu’il lance sa main arrière. Jack parvient à placer quelques bons coups au corps. Le champion est extrêmement méthodique. Carte RDS.ca : 20-18 Jack.
1er round : Bute prend rapidement le contrôle du centre du ring. Les deux boxeurs s’étudient, mais Bute semble être le plus actif. Jack connaît une excellente dernière minute avec quelques attaques en combinaisons. Carte RDS.ca : 10-9 Jack.
DeGale remporte un combat plus compliqué que prévu
En demi-finale, James DeGale a défendu pour la deuxième fois son titre des super-moyens de l’IBF en battant Rogelio Medina dans un combat nettement plus compétitif qu’anticipé.
DeGale (23-1) l’a emporté par décision unanime (117-111, 117-111 et 115-113) en misant sur la qualité plutôt que sur la quantité. Ses nombreuses explosions pendant lesquelles tous ses coups semblaient toucher la cible lui ont permis d’enlever la majorité des rounds aux yeux des juges.
DeGale a lancé près de deux fois moins de coups que son adversaire - 612 contre 1140 -, mais a touché la cible 51 pour cent du temps contre 23. La décision a cependant fortement déplu aux amateurs présents, qui ont copieusement hué le champion après sa victoire, sa 13e consécutive.
Il s’agissait du premier combat de championnat du monde de Medina (36-7), qui s’était déjà notamment incliné par arrêt de l’arbitre au sixième round devant Jack en décembre 2013.

Eugenie Bouchard s'incline à Miami

http://www.lapresse.ca/sports/tennis/ Publié le 22 mars 2017 à 19h28   |  Mis à jour à 19h28 Eugenie Bouchard et Ashleigh Barty se ser...