samedi, février 27, 2016

Drogba amorcera un premier match

Publié le 27 février 2016 à 09h01 | Mis à jour à 09h01
Didier Drogba amorcera le match de samedi soir... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)
PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE
Didier Drogba amorcera le match de samedi soir contre les Rowdies de Tampa Bay.
PASCAL MILANO
La Presse
L'Impact conclura son camp d'entraînement en Floride samedi soir en affrontant les Rowdies de Tampa Bay (19 h), pensionnaire de la NASL. Ce sera surtout l'occasion de voir à l'oeuvre Didier Drogba, qui sera aligné dès le début de la rencontre. « Il va démarrer et on va voir combien de minutes il peut aller, lance Mauro Biello au bout du fil. S'il arrive à la mi-temps, ça va être bien et, après, on va passer les 45 dernières minutes avec Dom [Oduro] en attaque. »
L'intégration en douceur se poursuit donc pour l'Ivoirien, qui est arrivé au camp le 15 février, après le travail effectué dans un centre réputé du Qatar. Peu importe sa prestation, samedi soir, l'Impact ne le brusquera pas en vue du match d'ouverture, le 6 mars, sur la surface synthétique des Whitecaps de Vancouver. « On va voir comment il va réagir par rapport au travail et déterminer où il se trouve physiquement, mais tant qu'il n'est pas à 100 %, ça va être difficile de jouer sur du synthétique », annonce Biello. Quatre des cinq premiers matchs de l'Impact se dérouleront sur une telle surface.
SHIPP ET ODURO DÉJÀ EN FORME
Harry Shipp, natif de l'Illinois, s'est vite remis du traumatisme suscité par son départ de Chicago. Si Biello l'a rapidement mis en confiance en rappelant que son profil cadrait avec le style de l'équipe, la loi du terrain s'est chargée de lui redonner le sourire. Le numéro 14 a délivré deux passes décisives à Oduro lors des deux dernières rencontres. 
« Avec la qualité qu'il possède, un peu d'espace devant lui et avec les bons appels de Dom, Harry est capable de mettre la balle au bon endroit », se félicite Biello. Oduro, que l'on a d'abord vu sur le côté droit, assurera l'intérim, dans l'axe, jusqu'au retour complet de Drogba. « Il a été efficace l'an dernier. Il sait utiliser ses qualités et sa vitesse pour être dangereux et faire mal à l'adversaire. Il a bien fait [dans ce camp] et il a mérité ce poste en attaque tant que Didier n'est pas prêt. »
LE RETOUR DES BLESSÉS
Outre Drogba, Lucas Ontivero disputera également son premier match du Rowdies Suncoast Invitational, samedi soir. L'ailier argentin avait subi une blessure à une jambe avant le départ pour la Floride, à la mi-février. « Il n'est pas à 100 % physiquement, mais on espère le voir accélérer le jeu, apporter son dynamisme et déséquilibrer l'adversaire par sa vitesse, énumère Biello. Il faut aussi qu'il s'ajuste à ses coéquipiers puisqu'il a manqué quelques semaines du camp. » Cette semaine, Biello a aussi pu compter sur les retours de Patrice Bernier, jeudi, et de Hassoun Camara, vendredi, aux entraînements.
UNE DERNIÈRE SEMAINE
Dimanche, l'Impact retrouvera le froid montréalais. Et après un congé, le lendemain, le club reprendra le chemin du Stade olympique pour préparer son match à Vancouver. « L'entraînement va un peu se dérouler en fonction de notre adversaire, mais on va aussi finaliser certaines choses. La semaine sera plus courte, mais avec de l'intensité et des principes à revoir », souligne Biello. En début de semaine, l'Impact devrait également annoncer certaines décisions, notamment dans le cas de l'attaquant Michael Salazar, choix de deuxième ronde du dernier repêchage.

Valérie Grenier sacrée championne du monde junior

Publié le 27 février 2016 à 08h56 | Mis à jour à 08h56
Valérie Grenier... (PHOTO ERIC BOLT, ARCHIVES USA TODAY)
Valérie Grenier
PHOTO ERIC BOLT, ARCHIVES USA TODAY

Sportcom
La Québécoise Valérie Grenier a été sacrée championne du monde à l'épreuve de descente samedi matin. La jeune athlète a été la plus rapide aux Championnats du monde juniors de ski alpin, présentés à Sotchi sur les pistes des Jeux olympiques de 2014, en Russie.
La skieuse de Mont-Tremblant a franchi la ligne d'arrivée en 1 min 13,95 sec. Sa plus proche adversaire, la Suissesse Beatrice Scalvedi, était l'athlète à battre à cette épreuve. Scaveldi était en tête jusqu'au moment où Grenier a pris le départ. La Québécoise l'a devancé de sept centièmes de seconde pour s'emparer de la médaille d'or.
« Je suis extrêmement contente de ma performance d'aujourd'hui [samedi]! Je voulais un podium en descente et j'ai eu la victoire. Je ne peux demander mieux! Ma descente était bonne, c'était un peu "bumpy" par endroits, mais j'ai été capable de rester solide », a commenté avec enthousiasme Grenier, âgée de 19 ans.
L'Italienne Nicol Delago a pour sa part mis la main sur la médaille de bronze (+31 centièmes).
Présage d'une bonne journée de compétition, la Québécoise a réalisé le deuxième meilleur temps en pratique vendredi derrière l'Autrichienne Elisabeth Reisinger. « La première a raté plusieurs portes, mais après cette descente, j'ai réalisé que j'avais le potentiel de gagner. J'étais un peu plus stressée ce matin [samedi] et un peu surprise de ma victoire, mais très contente! »
Également en action, la Canadienne Stefanie Fleckenstein a terminé au 20e rang, à 1,91 seconde de la grande gagnante.
Lundi, Valérie Grenier prendra part à la descente du Super-G, une de ses grandes forces. À ses quatrièmes mondiaux juniors, l'expérience acquise se ressent dans la préparation de la skieuse.
« Lundi, j'ai l'intention d'y aller à fond puisque la piste n'est pas trop abrupte, donc beaucoup de place pour attaquer! Cette victoire [descente] aide ma confiance pour les courses à venir! Je vise des podiums dans tout sauf le slalom, dans lequel je n'ai pas vraiment d'objectifs précis puisque je n'en ai presque pas fait cette année. »
Du côté des hommes, le titre de champion du monde à la descente a été décerné à l'Américain Erik Arvidsson (1 min 11,66 sec). Il est suivi de l'Autrichien Stefan Babinsky (+20 centièmes) et du Français Victor Schuller (+35 centièmes).
Les Canadiens Brodie Seger, James Crawford et Jeffrey Read ont respectivement conclu au 13e, 14e et 28e rang.

Lindsey Vonn évacuée sur civière

Publié le 27 février 2016 à 08h24 | Mis à jour à 08h24
Lindsey Vonn... (PHOTO MAJA SUSLIN, ARCHIVES AP)
Lindsey Vonn
PHOTO MAJA SUSLIN, ARCHIVES AP
Agence France-Presse
PARIS
L'Américaine Lindsey Vonn, actuellement en tête de la Coupe du monde de ski alpin, est sortie samedi lors du super-G de Soldeu (Andorre) et a été évacuée sur civière de la piste.
La skieuse de Vail a été touchée au genou gauche dans le dernier tiers de la course à faible vitesse, alors que la course a été interrompue, et que la neige tombait de plus en plus.
Aucune information sur l'état de santé de la vedette du ski alpin féminin n'a été communiquée pour le moment.
Plus de détails suivront.