lundi, novembre 23, 2015

Le CH est parfait contre les Islanders

http://www.985sports.ca/hockey/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le dimanche 22 novembre 2015 à 10h06. Modifié par Danielle Arsenault à 23h51.
Le CH est parfait contre les Islanders
La Presse Canadienne
(98,5 Sports) - Le Canadien de Montréal a battu les Islanders de New York pour la troisième fois en autant de matchs cette saison.

Dimanche soir au Centre Bell, le Tricolore a vaincu les insulaires par la marque de 4-2.
Voici le sommaire du match
00:00
00:00
Les unités spéciales du Canadien (16-4-2) ont été très efficaces contre les Islanders de New York (10-8-3).

D'abord, David Desharnais (7), Alex Galchenyuk (3) et Max Pacioretty (11) - dans un filet désert - ont tous les trois marqué lors d'une supériorité numérique. Au total, le jeu de puissance du Tricolore a capitalisé à trois reprises en cinq occasions.

Puis en désavantage numérique, le Canadien a neutralisé les cinq jeux de puissance des Islanders.

Et pour ajouter l'insure à l'injure, Tomas Fleischmann a marqué en désavantage numérique quand il a subtilisé la rondelle à Frans Neilsen pour s'échapper seul devant le gardien adverse. L'attaquant tchèque a inscrit son septième but de la saison.

«Si l'équipe gagne, c'est parfait pour moi», a humblement dit Tomas Fleischmann quand un journaliste lui a demandé s'il se pinçait quant à son superbe début de saison avec le Canadien.

John Tavares (10) et Anders Lee (4) ont déjoué Carey Price qui a fait face à 23 tirs.

«Ça prend du temps pour retrouver son synchronisme et ce soir, il a été vraiment très bon», a dit Therrien au sujet de son gardien étoile.

À l'autre extrémité, Thomas Greiss a été confronté à 26 lancers.

En amassant deux aides, P.K. Subban a devancé Jean-Guy Talbot au 10e rang des marqueurs de l'histoire de l'équipe chez les défenseurs.


Le Canadien reprend l'action mercredi à New York, contre les Rangers.

Patience récompensée

La première période a offert du jeu passablement inintéressant. C'était exactement ce que souhaitaient les Islanders. Ils livraient une excellente période sur la route — avec beaucoup d'étanchéité en défense et de patience à l'attaque.

La patience a rapporté des dividendes vers la fin, à 18:40. Tavares a concrétisé l'action de Kyle Okposo, après que Price eut échappé le tir de loin du défenseur Travis Hamonic.

Les unités et Gallagher

Comme il l'a souvent fait cette saison, le Canadien a affiché plus d'entrain à son retour sur la patinoire pour la deuxième. Galchenyuk a raté une occasion unique en manquant l'ouverture béante à la suite du retour de lancer de Jeff Petry.

Le jeu de puissance a sonné le réveil à 9:37. Planté directement devant le gardien, Desharnais a poussé dans le filet la courte passe de Dale Weise.

Le CH a par la suite vu son infatigable soldat Brendan Gallagher tomber au combat. Gallagher s'est blessé à la main gauche en bloquant le tir de Johnny Boychuk. Il a retraité vers le vestiaire visiblement souffrant.

Peu de temps après, à 14:09, Fleischmann a rompu l'égalité en infériorité numérique en s'amenant seul devant Greiss. Le Tchèque a visé dans la partie supérieure du but, à la droite du gardien.

En l'absence de Gallagher, l'entraîneur Michel Therrien a muté Alexander Semin avec Tomas Plekanec et Pacioretty.

Indiscipline

En troisième, le Canadien a fini par se brûler à force de jouer avec des allumettes.

Semin et Weise ont écopé des pénalités inutiles et les visiteurs ont créé l'impasse à 11:53, tout juste après la conclusion de la punition de Weise.

Lee a complété la manoeuvre de Josh Bailey et de Mikhail Grabovski. Price a bien failli le frustrer.

Le défenseur Nathan Beaulieu a par la suite paradé au banc des pénalités, sans conséquence fâcheuse.

Puis, ç'a été au tour aux Islanders de pécher d'indiscipline. Galchenyuk n'a pas mis de temps avant de leur la faire payer chèrement. Une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la glace est venue anéantir leurs espoirs de mettre fin à une série de cinq défaites face au CH.
(Avec La Presse Canadienne)

Résumé du match

Carey Price (8-2-0) amorce son deuxième match de suite depuis son retour au jeu. Son vis-à-vis est le gardien allemand, Thomas Greiss (5-2-2).

1re période

Même si le rythme de jeu est très élevé depuis le début de la rencontre, les occasions de marquer n'ont pas été nombreuses. Après six minutes de jeu, seulement cinq tirs au but ont été décochés, trois pour le CH et deux pour les Islanders.

À mi-chemin en première, les Islanders embouteillent le Canadien profondément dans son territoire, mais ils ratent une chance en or pour ouvrir la marque.

En contre-attaque, Sven Andrighetto tente de s'échapper sur l'aile gauche, mais Brian Strait le coince sur la rampe. Le défenseur des Islanders sera chassé pour obstruction à 10:47. Avantage numérique du CH.

Beau tir de Fleischmann alors qu'il coupe au centre en entrée de territoire, mais le gardien Greiss résiste. Les Islanders s'en tirent indemnes et Strait est de retour au jeu.

Belle présence du trio de Galchenyuk.

Carey Price joue de chance quand il arrête «accidentellement» le tir à bout portant de Matt Martin.

Avec un peu plus d'une minute à faire, les Islanders de New York ouvrent la marque lorsque John Tavares s'empare d'une rondelle libre et la pousse au fond du filet à 10:47. Incapable de maîtriser le tir de Travis Hamonic, Carey Price a accordé un retour de lancer que Kyle Okposo a tenté de faire dévier derrière le gardien du Canadien, mais plutôt, la rondelle s'est retrouvée libre devant le filet pour que Tavares marque son 10e de la saison Islanders 1 - CH 0

Tirs au but (après 1 période)
Islanders: 9
CH: 10

Score (après 1 période)
Islanders: 1
CH: 0

2e période

Dans les premières minutes de jeu de cette 2e période, le trio de Galchenyuk joue bien. Le joueur de centre a d'abord obtenu une belle occasion de niveler la marque.

Puis, c'est au tour de Lars Eller de mettre à l'épreuve le gardien adverse.

En territoire du Canadien, Andrei Markov a reçu le bâton de Kyle Okposo au visage alors que celui-ci tentait de battre Carey Price du revers. Le défenseur du CH est rentré au vestiaire des siens.

Nathan Beaulieu est chassé quand il fait trébucher Frans Nielsen à 5:12. Premier jeu de puissance des Islanders. Avec l'avantage d'un homme, John Tavares refile habilement le disque à Kyle Okposo qui avait un filet désert devant lui. Mais une brillante glissade de Carey Price à sa gauche a littéralement volé un but à Okposo.

Au terme de cette supériorité numérique, Markov est retourné au banc des siens.

Puis c'est au tour du CH de profiter d'un jeu de puissance quand Casey Cizikas doit aller au banc des pénalités pour avoir retardé le match quand son dégagement a passé par dessus la baie vitrée à 8:22.

En supériorité numérique, David Desharnais (7) marque le but égalisateur à 9:37 quand il saisit un retour de lancer alors qu'il se trouvait dans l'enclave. Dale Weiss (5) et P.K. Subban (17) ont obtenu des passes. Islanders 1 - CH 1

Belle présence du premier trio. Gallagher tente tout ce qu'il peut pour pousser la rondelle derrière Greiss alors qu'il se trouve à sa droite, mais ce dernier ne bronche pas et conserve la rondelle dans son gant.

Tentant de bloquer un tir de Johnny Boychuk, Brendan Gallagher a reçu la rondelle directement sur sa main gauche et le fougueux attaquant a dû retraiter rapidement au vestiaire en grande douleur.

Au même moment, Tomas Plekanec est puni pour obstruction aux dépens de Josh Bailey à 12:57. Troisième jeu de puissance des Islanders qui sont 0-2 ce soir.

Alors qu'il ne reste que 48 secondes au jeu de puissance des Islanders, Fleischmann a soutiré le disque à Frans Neilsen à la ligne bleue du Canadien pour filer seul en échappée avec Lars Eller à sa gauche. Décochant un puissant tir des poignets dans la partie supérieure du filet - qui a même touché la barre horizontale - l'attaquant tchèque a marqué son septième de la saison pour donner l'avance au Canadien pour la première fois dans ce match avec un but marqué en désavantage numérique à 14:09. Islanders 1 - CH 2

Kulemin vient bien près de niveler la marque, mais son tir touche le poteau à la gauche de Carey Price.

Troisième jeu de puissance du CH quand Kyle Okposo est puni pour avoir retenu Sven Andrighetto à 19:03.

Tirs au but (après 2 périodes)
Islanders: 10 (19)
CH: 9 (19)

Score (après 2 périodes)
Islanders: 1
CH: 2

3e période

Au terme du deuxième vingt, l'organisation du Canadien a fait savoir que Brendan Gallagher ne reviendrait pas au jeu ce soir. Rappelons que l'attaquant avait retraité au vestiaire des siens en 2e après avoir été blessé à la main gauche en bloquant un tir.

Le CH amorcera la 3e période en supériorité numérique pendant 63 secondes. Finalement, les Islanders s'en sortent sans accorder de but au CH.

Rien pour aider sa cause auprès de Michel Therrien, Alexander Semin est chassé pour avoir fait trébucher Nick Leddy à 5:01. Jeu de puissance des Islanders. Mais fort heureusement pour l'attaquant russe qui avait amorcé le match au sein du quatrième trio, les insulaires n'ont pas été en mesure de capitaliser avec l'avantage d'un joueur.

Avec un peu plus de 10 minutes à faire au match, Dale Weiss est puni pour avoir retenu Frans Neilsen à 9:49. Jeu de puissance des Islanders qui sont 0 en 3 ce soir avec l'avantage d'un joueur. Une fois de plus, les Islanders n'arrivent pas à bien s'organiser en territoire adverse.

Puis, en toute fin de jeu de puissance, ils finissent par bien contrôler la rondelle et alors qu'ils effectuent plusieurs belles passes - Mikhail Grabovki à Josh Bailey à Anders Lee - Lee nivelle la marque quatre secondes après le retour de Weiss. C'est le 4e de Lee marqué à 11:53. Islanders 2 - CH 2

Autre punition au Canadien. Cette fois-ci c'est Nathan Beaulieu qui est chassé pour avoir accroché Brock Nelson à 13:53. Jeu de puissance des Islanders qui sont toujours 0 en 4 ce soir.

Juste avant que la pénalité à Beaulieu ne soit annoncée, Carey Price a réalisé un superbe arrêt aux dépens du capitaine John Tavares.

En désavantage numérique, le Canadien a vraiment bien joué, obtenant même une situation de deux contre un.

Taylor Beck écope d'une pénalité pour avoir fait de l'obstruction sur Carey Price à 16:25. Une pénalité qui a fait rager l'entraîneur Jack Capuano.

Six secondes plus tard, Alex Galchenyk décoche un tir puissant du cercle des mises en jeu droit et il déjoue Thomas Greiss à 16:31. Subban (18) et Markov (15) ont obtenu des passes. Islanders 2 - CH 3

Avec 1:22 à faire, les Islanders sont punis pour avoir eu six joueurs sur la patinoire. Cinquième jeu de puissance du CH qui sont 2 en 4 ce soir. Capuano en profite pour demander son temps d'arrêt. C'est Matt Martin qui purgera la pénalité des Islanders. Travis Haminic est également chassé, il écope d'un dix minutes d'inconduite.

Alors que le gardien adverse est revenu à son banc, Dale Weiss marque dans un filet désert, mais le but est refusé par l'arbitre qui avait sifflé un hors-jeu avec 17 secondes à jouer.

Victoire du CH, 4-2, contre les Islanders.

Notes d'avant-match:

Bien que les hommes de Jack Capuano ont tout tenté pour revenir de l’arrière vendredi soir, au Barclays Center, le Tricolore a tenu bon pour signer une 15evictoire cette saison.Pour le retour au jeu de leur gardien étoile Carey Price, les joueurs de Michel Therrien ont remporté le duel contre les Islanders par la marque de 5 à 3. Le gardien de 28 ans disputait un premier match vendredi soir après une absence de presque trois semaines.

Si on ne sait pas encore qui de Halak ou Greiss sera devant le filet pour les Islanders ce soir, Michel Therrien a déjà annoncé qu’il enverrait Price dans la mêlée. Celui-ci a une fiche de 8 gains et 2 revers. Il a une moyenne de buts alloués de 2,11 et un taux d’efficacité de ,934.

Sven Andrighetto rappelé vendredi soir de St.John’s, sera visiblement en uniforme contre les Islanders. Le joueur suisse de 22 ans a inscrit six buts et neuf passes en 17 matchs dans la Ligue américaine.

L’attaquant Bud Holloway, 27 ans, a également été rappelé des IceCaps de St.John’s en matinée dimanche. Il ne devrait toutefois pas affronter les Islanders. Il a récolté 20 points, dont 5 buts, en 18 rencontres cette saison.

Mentionnons que le robuste ailier gauche Devante Smith-Pelly est sur le carreau en raison d’une blessure au bas du corps. Quant à Torrey Mitchell, blessé, il ne sera pas de la partie contre les Islanders. L’entraîneur-chef des Canadiens mentionné que son équipe allait évaluer l’état de santé de du vétéran lundi.

Le capitaine du Canadien Max Pacioretty a un rôle à jouer dans l’accueil et l’intégration au group d’un joueur qui arrive du club école.

«C’est plus facile pour moi avec Sven (Andrighetto) parce que j’ai joué avec lui, a expliqué Pacioretty. Je le connais et c’est un gars qui a une bonne tête sur les épaules. Je n’ai pas vraiment besoin de l’aider puisqu’il connaît les gars dans le vestiaire. Tout le monde a une bonne opinion de lui. »

Le Zurichois jouera en compagnie d’Alex Galchenyuk et de Lars Eller. Il a ya eu beaucoup de circulation sur la ligne d’attaque de Galchenyuk récemment.

«Je dois me concentrer sur ce que je dois faire, a confié le numéro 27. Sven s’est entraîné avec nous ce matin. Il a beaucoup d’habiletés. Il est très rapide et il crée pas mal d’opportunités. On devra apprendre à se connaître sur la glace. Je suis excité à penser à ce qu’on pourrait accomplir comme trio.»

Les entraîneurs du Tricolore souhaitent que Galchenyuk s’implique plus dans le jeu et qu’il soit plus créatif sans se préoccuper pour l’instant de sa production.

L'alignement du Canadien

Les attaquants

Patioretty-Gallagher-Plekanec

Eller-Galchenyuk-Andrighetto

Weise-Desharnais-Fleischmann

Byron-Flynn-Semin

Les défenseurs

Markov-Subban

Beaulieu-Petry

Gilbert-Pateryn

Tinordi-Emelin

Dave Roberts serait le nouveau gérant des Dodgers de Los Angeles

http://www.985sports.ca/baseball/nouvelles/

Publié par Associated Press le dimanche 22 novembre 2015 à 21h31. Modifié par 98,5 Sports à 23h23.
Dave Roberts serait le nouveau gérant des Dodgers de Los Angeles
John Locher / The Associated Press
LOS ANGELES ? Les Dodgers de Los Angeles vont embaucher Dave Roberts comme gérant, selon ce qu'une personne familière avec le dossier a indiqué à l'Associated Press.
La personne a parlé sous le couvert de l'anonymat dimanche soir puisque l'équipe n'a pas fait d'annonce. Elle devrait plutôt le faire lundi.

Roberts est un ancien voltigeur des Dodgers qui deviendrait le premier gérant appartenant à une minorité visible à diriger la prestigieuse équipe. Son père est de race noire, tandis que sa mère est Japonaise. Âgé de 43 ans, Roberts a récemment travaillé comme instructeur sur le banc avec les Padres de San Diego.

Roberts a porté les couleurs des Dodgers de 2002 à 2004. Il a aussi joué pour les Indians de Cleveland, les Red Sox de Boston, les Padres et les Giants de San Francisco au cours de sa carrière, qui a pris fin en 2008.

Il succèdera à Don Mattignly, qui a quitté l'équipe d'un commun accord le mois dernier après cinq saisons qui ont inclus trois titres consécutifs de la section Ouest de la Nationale, mais aucune Série mondiale.

Les Eskimos rejoignent le Rouge et Noir à la Coupe Grey

http://www.985sports.ca/football/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le dimanche 22 novembre 2015 à 20h11. Modifié par 98,5 Sports à 21h19.
Les Eskimos rejoignent le Rouge et Noir à la Coupe Grey
Mike Reilly (13) et ses coéquipiers/PC
EDMONTON - Le quart Mike Reilly a lancé trois passes de touché en plus d'atteindre lui-même la zone des buts à deux reprises, dimanche, quand les Eskimos d'Edmonton ont défait les Stampeders de Calgary 45-31 en finale de l'Association ouest de la Ligue canadienne de football.
Les Eskimos sont donc de retour en finale de la Coupe Grey pour une première fois depuis 2005. Ils affronteront le Rouge et Noir d'Ottawa dimanche prochain à Winnipeg, lors d'une reprise de la Coupe Grey de 1981, quand les Eskimos avaient eu le meilleur sur les Rough Riders lors de la dernière participation d'une équipe d'Ottawa à la grande finale de la LCF.

« Il reste une autre victoire à aller chercher », a rappelé Reilly.

Les Stampeders étaient les champions en titre du circuit, eux qui avaient battu les Tiger-Cats de Hamilton 20-16 l'an dernier.

Malgré trois semaines de congé, les Eskimos ont offert du football impeccable, signant une neuvième victoire de suite.

« Tout était dans l'exécution, a dit Reilly. La défensive n'a pas concédé de gros jeux et nous avons été capables d'avancer en évitant les punitions et les revirements.

« Nous avons ralenti un peu au quatrième quart, mais nous avions suffisamment bien fait avance ça pour que ça n'ait pas de conséquence. »

Les unités spéciales ont rapidement contribué aux succès des Eskimos quand Ryan King a récupéré un échappé de Sky Dawson sur un retour de botté. Reilly a alors marqué les premiers points du match sur une faufilade d'une verge, suivie d'un converti de deux points grâce à une passe à Derel Walker.

Les deux équipes se sont échangé quelques placements par la suite, mais Reilly a creusé l'écart avec une passe de touché de 15 verges à Adarius Bowman avec 20 secondes à faire à la première demie et les Eskimos menaient alors 20-12.

Les Eskimos ont pris le contrôle du match tôt au troisième quart quand Reilly a rejoint Kenny Stafford pour un majeur de 38 verges. Il a poursuivi sur sa lancée au quatrième quart grâce à une passe de touché de 57 verges à Walker.

Dexter McCoil a intercepté une passe de Bo Levi Mitchell sur la séquence suivante et Reilly a porté le coup de grâce en courant sur huit verges jusque dans la zone des buts.

« Ils ont été la meilleure équipe aujourd'hui. Ils ont réussi les jeux dans les moments importants », a dit Mitchell au sujet des Eskimos.

« Ils ont fait des ajustements à la mi-temps, tandis que nous n'avons pas été capables de nous adapter. »