jeudi, novembre 19, 2015

Eugenie Bouchard incertaine de sa présence aux Internationaux d'Australie

http://www.rds.ca/tennis/

Eugenie Bouchard
Eugenie Bouchard (Source d'image: Getty )

Eugenie Bouchard tente toujours de se rétablir d’une commotion cérébrale subie lors des Internationaux des États-Unis au début du mois de septembre.
Bouchard a participé à une émission de télévision sur la chaîne torontoise CP24 et a dit ne pas savoir si elle sera en mesure de prendre part au premier tournoi majeur de la prochaine campagne, les Internationaux d’Australie, en janvier.
« Je ne sais pas encore. Je ne veux pas faire de commentaires ou de promesses à ce sujet, a-t-elle déclaré. J’essaie simplement de faire de mon mieux pour retrouver la santé, je tente de rester positive. »
Après avoir atteint la ronde des 16 à Flushing Meadows cet automne, Bouchard s’est blessée à la tête en tombant dans le vestiaire. Sa seule participation à un évènement depuis ce temps remonte à octobre, dans une défaite au premier tour en Chine.
« Je vais bien. J’ai hâte d’être en santé et de pouvoir jouer l’année prochaine, a ajouté la Québécoise, qui est désormais 48e au monde selon le classement de la WTA. C’est tout un processus. »
Le mois dernier, Bouchard et la firme Morelli ont intenté une poursuite contre l’Association américaine de tennis.

Cy Young: Keuchel devance Price

http://www.985sports.ca/baseball/nouvelles/

Publié par Associated Press le mercredi 18 novembre 2015 à 21h02. Modifié par Charles Payette le jeudi 19 novembre 2015
Cy Young: Keuchel devance Price
NEW YORK - Dallas Keuchel, des Astros de Houston, est le récipiendaire du trophée Cy Young dans la Ligue américaine, tandis que Jake Arrieta, des Cubs de Chicago, a reçu l'honneur du côté de la Ligue nationale.
Keuchel a compilé un dossier de 20-8 avec une moyenne de 2,48 et il a retiré 216 frappeurs sur des prises en 232 manches de travail. Les frappeurs adverses ont maintenu une faible moyenne au bâton de ,217 à ses dépens.

Il est devenu le premier lanceur des Astros à signer 20 victoires en une saison depuis Roy Oswalt (20) en 2005 et il a aussi guidé les Astros vers une première participation aux séries depuis 2005.

«C'est quelque chose que je ne pensais jamais gagner, a dit Keuchel. Je suis simplement content de jouer au baseball et c'est spécial d'être considéré parmi les meilleurs. Je n'arrive pas vraiment à saisir ce que j'ai accompli et je pense que ça va prendre du temps avant d'y arriver.»

Keuchel a reçu 22 votes de première place et a totalisé 186 points lors du scrutin auprès de l'Association des chroniqueurs de baseball d'Amérique.

David Price, qui a commencé la saison avec les Tigers de Detroit avant d'être échangé aux Blue Jays de Toronto tard en juillet, a terminé deuxième avec huit votes de première place et 143 points. Sonny Gray, des Athletics d'Oakland, a reçu 82 points.

Pour sa part, Arrieta a dominé les Ligues majeures avec 22 victoires. Il a affiché un dossier de 22-6 avec une moyenne de 1,77 et a lancé un match sans point ni coup sûr le 30 août.

Il a compilé une fiche de 11-0 à ses 12 derniers départs, aidant les Cubs à atteindre les éliminatoires pour une première fois depuis 2008.

Les Cubs sont devenus la première équipe de la Ligue nationale depuis les Braves d'Atlanta en 1991 à recevoir trois honneurs la même année. Kris Bryant a gagné le titre de recrue par excellence, tandis que Joe Maddon a été nommé gérant de l'année.

«J'étais très heureux de voir Joe et Kris gagner ces prix et ça démontre à quel point notre organisation a accompli quelque chose de particulier, a noté Arrieta. Il faut maintenant continuer dans la bonne direction.»

Arrieta a reçu 17 votes de première place et a amassé 169 points lors du scrutin, qui a été moins serré qu'anticipé.

«Je suis un peu soulagé de savoir le résultat, a dit Arrieta après avoir reçu une douche de champagne de la part de ses amis. Je dois féliciter les gars qui ont connu des années remarquables et qui me poussent à me dépasser. Mon travail a été récompensé.»

Il a devancé Zack Greinke, des Dodgers de Los Angeles, qui a reçu 10 votes de première place et totalisé 147 points. Greinke a maintenu une moyenne de 1,66, la plus faible dans les Majeures depuis 1995.

Clayton Kershaw, aussi des Dodgers a terminé en troisième place avec 101 points, lui qui avait gagné le Cy Young trois fois lors des quatre dernières années. Il a retiré 301 frappeurs sur des prises, le plus haut total dans les Majeures depuis 2002.

L'USTA nie avoir mal agi dans une réplique à la poursuite intentée par Eugenie Bouchard

http://www.rds.ca/tennis/

Bouchard se remet toujours de sa commotion


L’Association américaine de tennis (USTA) a répondu à la poursuite intentée par Eugenie Bouchard après qu’elle eut glissé et tombé dans un vestiaire pendant la dernière présentation des Internationaux de tennis des États-Unis, rapporte Sports Illustrated lundi soir.
L’athlète de Westmount avait subi une commotion cérébrale et dû déclarer forfait des tableaux du simple et du double féminin. Dans sa poursuite, Bouchard avait stipulé avoir subi de sévères douleurs et d’importantes pertes financières en raison du mystérieux incident.
Dans sa réplique d’une longueur de 16 pages, l’USTA nie avoir mal agi, arguant que Bouchard était expérimentée et bien au fait des procédures et protocoles en vigueur sur le circuit féminin.
L'avocat de Bouchard, Me Benedict Morelli, a indiqué avoir pris connaissance de la réponse de l'USTA.
« L'Association américaine de tennis affirme qu'Eugenie aurait dû être consciente que le plancher était glissant si les lumières étaient éteintes. C'est absurde! », a-t-il clamé dans un entretien avec RDS.
« L'USTA a indiqué qu'elle prouvera tout en cour. Faites-moi confiance, l'association ne réussira pas », a-t-il assuré.
L’Association a demandé un procès devant jury, tout comme Bouchard dans la première version de sa poursuite.

DeGale promet un «énorme combat»

http://www.journaldequebec.com/

ROBY ST-GELAIS
MISE à JOUR 

L’adversaire de Lucian Bute est arrivé à Québec mercredi soir


L’Anglais James DeGale est déjà en ville en vue de son duel contre le Québécois d’origine roumaine Lucian Bute. Les deux boxeurs seront de la finale du premier gala au Centre.
L’Anglais James DeGale est déjà en ville en vue de son duel contre le Québécois d’origine roumaine Lucian Bute. Les deux boxeurs seront de la finale du premier gala au Centre.James DeGale a posé le pied à Québec mercredi soir pour la défense de son titre IBF des super-moyens le 28 novembre prochain au Centre Vidéotron contre Lucian Bute. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Anglais respire la confiance.
Arrivé de Londres en début de soirée, DeGale (21-1, 14 K.-O.) a débarqué à l’aéroport international Jean-Lesage entouré de sa famille (mère, père, sœur) et de sa petite équipe d’entraînement (entraîneur et ami) où il a eu droit à tout un comité d’accueil de la part de la presse québécoise. Comme il l’avait fait lors de la conférence de presse officialisant la tenue de ce combat de championnat du monde, DeGale a annoncé ses couleurs.
«Ce sera un énorme combat entre Lucian Bute et moi. Bute était un grand champion, il a été champion pendant longtemps, réalisant 10 défenses de son titre, a d’abord louangé le boxeur de 29 ans, un peu surpris de voir autant de journalistes. C’est un boxeur sérieux. Mais j’arrive ici à la suite d’une victoire formidable qui m’a donné mon premier titre mondial.»
«Bute est très bon au niveau technique, mais j’ai vu ses faiblesses et je sais comment le battre. Écoutez, il n’aime pas se battre quand il se fait mettre de la pression dans le ring.»
Un long camp
Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour le médaillé d’or des Jeux olympiques de 2012 qui en sera à la première défense de sa couronne mondiale acquise à la suite d’une victoire par décision unanime aux dépens de l’Américain Andre Dirrell, en mai dernier.
«Je suis en camp depuis les 13 dernières semaines. Je suis entraîné par l’un des meilleurs entraîneurs au monde en Jim McDonnell, a lancé DeGale. Il est du type de la vieille école tout en étant aussi à jour dans son enseignement. Il croit toujours à la course de deux heures (à l’entraînement) et au sparring de 15 rounds. Mais il est aussi très technique et il sait quoi faire pour que je sois prêt pour mon prochain adversaire.»
Du sang neuf
Même si Bute (32-2, 25 K.-O.) estime être capable de reconquérir son ancienne ceinture, le Québécois d’adoption risque d’en avoir plein les bras. L’actuel champion pense qu’il aura le dessus à tous les niveaux. «Je peux rendre ça facile si je le veux, a-t-il soutenu avec le sourire. Je suis très confiant en mes moyens. Lucian a été bon pendant longtemps, mais je représente le sang neuf, un nouveau jeune boxeur frais et champion du monde.»