jeudi, octobre 22, 2015

Les Blue Jays l'emportent 7-1 et forcent la tenue d'un 6e match

http://www.985sports.ca/baseball/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 21 octobre 2015 à 15h55. Modifié par Jacques Thériault à 22h11.
Les Blue Jays l'emportent 7-1 et forcent la tenue d'un 6e match
Troy Tulowitzki, Munenori Kawasaki et Russell Martin après la victoire des Jays/PC - Nathan Denette
TORONTO - Marco Estrada a été brillant en limitant les frappeurs adverses à trois coups sûrs en sept manches et deux tiers, Troy Tulowitzki a cogné un double de trois points et les Blue Jays de Toronto sont toujours en vie dans leur série de championnat de la Ligue américaine grâce à une victoire de 7-1, mercredi, face aux Royals de Kansas City.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 21 octobre 2015 dans Bonsoir les sportifs avec Jeremy Filosa
Les Royals seront toutefois de retour devant leurs partisans pour le reste de la série, qu'ils mènent 3-2. Le match no 6 aura lieu vendredi au Kauffman Stadium, tout comme le match no 7, si nécessaire, samedi.

Au lendemain d'une gênante défaite de 14-2 lors du match no 4, les Blue Jays avaient besoin d'une bonne performance de leur lanceur et Estrada a livré la marchandise.

«Il est certainement un des joueurs qui nous a transportés, a dit le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Il maîtrise parfaitement son art. Ce n'est pas toujours jolie, mais il est excellent.»

Âgé de 32 ans, Estrada avait aussi permis aux Blue Jays d'éviter l'élimination lors du match no 3 de leur série de sections face aux Rangers du Texas, concédant un seul point en six manches et un tiers. Il s'agissait alors du premier pas des Blue Jays vers la victoire dans la série au meilleur de cinq parties après avoir accusé un retard de 0-2.

Mercredi, Estrada a encore une fois été à son meilleur avec son équipe au bord du gouffre, retirant les neuf premiers frappeurs des Royals dans l'ordre. Puisqu'un double jeu a effacé un simple en quatrième manche, Estrada avait affronté le minimum de 18 frappeurs lors des six premières manches.

«J'étais gonflé à bloc, a raconté Estrada. La dernière fois (face aux Rangers), j'étais calme et je voulais simplement faire mon travail. Cette fois-ci, j'avais le même état d'esprit, mais les partisans m'ont donné des montées d'adrénaline et j'ai eu un peu plus de plaisir.»

Un but sur balles après deux retraits en septième a été la seule autre tache à son dossier lors des sept premières manches.

Il a reçu une ovation monstre en huitième manche quand il a été remplacé sur la butte après avoir accordé un circuit en solo à Salvador Perez et un simple à Alex Gordon après deux retraits.

«Il a simplement été spectaculaire», a dit le gérant des Royals, Ned Yost, au sujet d'Estrada.

Tulowitzki s'est occupé de l'offensive avec un double de trois points lors d'une poussée de quatre points des siens en sixième manche.

«C'est un sport difficile et vous connaissez parfois des mauvaises séquences, mais parfois vous enchaînez les bons élans, a déclaré Tulowitzki. J'ai récemment recommencé à bien cogner la balle.»

Le partant des Royals Edinson Volquez, qui avait été efficace lors du premier match afin de vaincre Estrada, a bien commencé son duel en retirant 15 des 18 premiers frappeurs qu'il a affrontés. Les choses se sont compliquées en sixième, quand il a accordé trois buts sur balles et a atteint un frappeur sans jamais retirer d'adversaires.

La table était donc mise pour Tulowitzki.

L'arrêt-court des Jays, qui est toujours ralenti par une blessure à l'épaule, affichait une moyenne de ,194 (7-en-36) lors des séries avant la rencontre. Malgré la douleur, il a réussi un autre coup sûr important pour les Jays.

Il a produit sept points depuis le début de la série de championnat et ses 11 points produits depuis le début des éliminatoires le place au deuxième rang dans l'histoire de l'équipe pour le plus de points produits lors du même passage en éliminatoires. Paul Molitor avait produit 13 points pour les Jays lors des séries en 1993.

Chris Colabello a ouvert la marque en deuxième manche avec un circuit en solo, semant l'hystérie dans la foule de 49 325 spectateurs au Rogers Centre.

Charlotte Robillard-Millette fait son chemin à Saguenay

http://www.rds.ca/tennis/

Charlotte Robillard-Millette
Charlotte Robillard-Millette (Source d'image: Getty )

SAGUENAY, Qc - Charlotte Robillard-Millette a atteint le deuxième tour du Challenger de Saguenay grâce à une victoire de 6-3, 6-4, mercredi, contre l'Américaine Ellie Halbauer.
Âgée de 16 ans et classée 758e au monde, la Blainvilloise a réussi neuf as et a concédé un seul bris de service à son adversaire. Elle a achevé la 421e joueuse au monde en 71 minutes.
Au deuxième tour, Robillard-Millette aura un beau défi devant elle, puisqu'elle sera opposée à l'ancienne 11e raquette mondiale Shahar Peer. Cette dernière a eu le meilleur 3-6, 6-2, 6-2 face à Marie-Alexandre Leduc, de Jonquière.
Peer, une Israélienne, occupe présentement le 176e échelon mondial.
Une première Canadienne s'est qualifiée pour les quarts de finale mercredi. Carol Zhao, de Richmond Hill, en Ontario, a causé une surprise en battant la Néerlandaise Michaëlla Krajicek 1-6, 7-6 (1), 7-6 (4) après un duel de deuxième tour de près de trois heures.
Zhao a dû combler un déficit de 2-5 en troisième manche et elle croisera le fer avec la Suissesse Amra Sadikovic vendredi.
En plus de Robillard-Millette, la Torontoise Sharon Fichman tentera aussi d'obtenir une place en quarts de finale jeudi. Fichman retrouvera l'Américaine Nadja Gilchrist dans son chemin.

Petra Kvitova chef de file des Tchèques à la Coupe Fédération

http://www.rds.ca/tennis/

Petra Kvitova
Petra Kvitova (Source d'image: PC )

Petra Kvitova, 5e joueuse mondiale, sera la chef de file de l'équipe de République tchèque, tenante du titre, face à la Russie, en finale de la Coupe Fédération de tennis, les 14 et 15 novembre à Prague, a annoncé jeudi le capitaine Petr Pala.
Kvitova, double championne de Wimbledon (2011, 2014), sera épaulée par Lucie Safarova (9e), Karolina Pliskova (15e) et Barbora Strycova (42e).
« Le choix n'a pas été facile, comme presque toujours. J'ai opté pour cette équipe car elle nous offre le plus de chances de réussir face aux Russes », a déclaré Petr Pala devant la presse.
« Quant à Petra et Lucie, le choix a été plus ou moins clair, elles ont déjà gagné pas mal de choses. Karolina vit quant à elle une très belle saison », a-t-il noté.
Les deux meilleures Tchèques ont toutefois été victimes cette année de soucis de santé : Kvitova a souffert au printemps d'une mononucléose, à l'origine de sa pause d'un mois et demi, et Safarova a été hospitalisée pendant une semaine en septembre à cause d'une infection bactérienne.
L'équipe de Russie, elle, sera formée par Maria Sharapova (3e mondiale), Ekaterina Makarova (24e), Anastasia Pavlyuchenkova (31e) et Elena Vesnina (111e).
Il s'agira de la sixième confrontation des deux équipes en Coupe Fed, le bilan étant légèrement à l'avantage des Tchèques (3-2).
Leur dernier duel s'est soldé par le succès des Tchèques (3-2), en finale de l'édition 2011 de cette compétition à Moscou.
Imbattable sur son terrain depuis 2009, la République tchèque a encore enchaîné sur deux nouveaux sacres en 2012 et 2014. Ces victoires s'ajoutent à celles de l'ex-Tchécoslovaquie (1975, 1983, 1984, 1985, 1988).
La Russie a remporté la Coupe Fed à quatre reprises (2004, 2005, 2007, 2008).
En demi-finale, la République tchèque avait éliminé la France 3-1, et la Russie avait sorti l'Allemagne 3-2.