samedi, août 22, 2015

Le combat entre David Lemieux et Gennady Golovkin devrait donner un excellent spectacle

http://www.rds.ca/combat/boxe/

Gennady Golovkin et David Lemieux
Gennady Golovkin et David Lemieux (Source d'image: PC )

Images of Jean-Paul Chartrand
Avec le soleil qui baisse à l’horizon, les journées qui raccourcissent de jour en jour, l’été commence à montrer des signes d’essoufflement. Eh oui, dans un mois, les feuilles vont commencer à rougir pour finalement tomber au sol.
Et justement, parlant de tomber au sol, qui selon vous va gagner cet affrontement tant attendu entre David Lemieux et Gennady Golovkin?
Attention…si vous êtes un adepte d’astrologie, vous savez que le Bélier (Gennady Golovkin) est un impulsif de naissance qui agit spontanément sans trop réfléchir.
Le Capricorne, (David Lemieux) par contre, met toute sa puissance au service de ses ambitions. Il est discipliné, froid, ambitieux et travailleur infatigable.
Alors, faites votre choix…
La victoire en vaut la chandelle. Des couronnes de la WBC, WBA et IBF au vainqueur. Une bourse qui variera  entre quatre et cinq millions de dollars US et une bonne chance d’affronter le vainqueur du combat entre Miguel Cotto et Canelo Alvarez, donc une autre bourse multimillionnaire. 
Un tel affrontement ne peut faire autrement que de se terminer par une mise hors de combat. Ne clignez pas des yeux, préparez votre boisson et vos croustilles et prenez rapidement place devant votre téléviseur.  L’exécution de l’un ou de l’autre devrait se faire rapidement.
Jetons un coup d’œil sur la fiche des deux assommeurs publics. GGG a terrassé ses 20 derniers rivaux, tandis que Lemieux en a abattu sept à ses neuf derniers combats.
Golovkin a 30 K.-O. à sa fiche et Lemieux 31. Cela fait donc au total 61 mises hors de combat en 69 batailles.
Avec des telles performances de part et d’autre, croyez-vous vraiment que cet affrontement puisse se terminer autrement que par une mise hors de combat?
Présentement, le nom de Lemieux est de plus en plus respecté non seulement chez nous au Québec, mais aussi chez l’Oncle Sam où l’on apprend à mieux le connaître de jour en jour.
Le combat de l’année 2015
D’ailleurs, quelques sites de boxe classent l’affrontement entre notre Québécois et Hassan N’Dam, en juin dernier, comme le meilleur combat des huit premiers mois de l’année 2015. D’autres prétendent que la victoire percutante du Polonais Krzysztof Glovacki sur Marco Huck mérite ce titre. On mentionne aussi le nom de Jean Pascal dans son affrontement avec Sergey Kovalev. Votre choix est aussi bon que le mien, mais je vous avoue que j’opte pour le combat de Lemieux.
Plusieurs prétendent et j’en suis un, que ce combat entre Lemieux et Golovkin nous donnera autant de sensations que l’affrontement entre Marvin Hagler et Thommy Hearns, le 15 avril 1985, au Caesars Palace de Las Vegas.
Ce violent affrontement avait été déclaré « le combat de l’année » par la revue Ring Magazine et le premier round avait reçu le titre de « meilleur round de l’histoire de la boxe. »
Trois couronnes étaient là aussi à l’enjeu (WBA, WBC et IBF) et elles appartenaient toutes à Marvelous Marvin.
Hearns, surnommé le « Hitman »  n’avait subi qu’un seul revers en carrière chez les super mi-moyens et sa fiche était de 41-1-0 (34 K.-O.). Sa seule défaite remontait à 1981, alors qu’il avait perdu par K.-O. aux mains de Sugar Ray Leonard. Quant à Hagler, il avait subi deux revers en carrière, tout comme Lemieux et avait gagné 50 de ses 60 duels par K.-O.
Hagler ébranlé
Dès le premier son de cloche, les quelque 15 000 spectateurs se sont levés debout, tellement l’action était intense. Hagler a bien failli y laisser ses couronnes à la suite du foudroyant crochet de la droite de Hearns. Il a vacillé, mais un accrochage lui a permis de reprendre ses sens et de finalement reprendre le haut du pavé.
Après le son de la cloche, Hearns s’est rendu dans son coin et a informé son entraîneur, Emanuel Steward, qu’il s’était fracturé la main droite. 
« Hey… Je me suis fracturé la main droite », de crier le Hitman, en prenant place sur son tabouret entre le premier et le deuxième round. C’est comme s’il avait parlé dans le vide. Steward, son entraîneur, a fait la sourde oreille. C’est comme s’il ne l’écoutait pas, se contentant de lui suggérer de ne pas mélanger en corps à corps avec Hagler. « Frappe et enlève-toi de là », rien de plus. Rien sur la main blessée.
Cela vous donne une idée de l’intensité de cet affrontement brutal.
Un appel au docteur
Hagler, de son côté, a pris l’initiative en deuxième reprise en passant de gaucher à droitier et a même ébranlé son rival.      
Au troisième, Hagler montrait une blessure assez sérieuse à un œil, subie lors du premier engagement. L’arbitre Richard Steele, a suspendu les hostilités à un certain moment pour permettre au médecin d’examiner la blessure. Le docteur a alors demandé à Hagler s’il voyait bien en dépit de sa coupure à l’oeil ? Pour toute réponse, Hagler a répondu : « Je ne lui rate pas le visage... Non? »
La bataille a pris fin au troisième engagement quand soudainement Hagler a atteint son rival avec un solide crochet de la droite suivi d’un croisé qui a terrassé le « Hitman ». Ce dernier s’est retrouvé au tapis. Il s’est relevé, mais voyant qu’il pouvait à peine tenir debout, l’arbitre a mis fin aux hostilités.
Je m’attends à une répétition d’un des meilleurs combats de l’histoire de la boxe. Golovkin et Lemieux sont d’aussi bons cogneurs que Hagler et Hearns l’étaient.
Une chose est certaine, cet affrontement surpassera en action tout ce qui s’est fait lors du combat le plus dispendieux de l’histoire de la boxe entre Floyd Mayweather et Manny Pacquiao.
Quand deux pugilistes présentent une force de frappe comme nos deux champions, on peut croire que la soirée sera courte. En somme, c’est le premier qui atteindra l’autre qui aura le plus de chances de l’emporter.
D’habitude, Lemieux commence ses combats plus rapidement que Golovkin, y allant de bombes au corps et à la tête. Et s’il y a un moment où le triple champion est vulnérable, c’est bien en  début de combat. Il a souvent laissé son menton à découvert et n’a jamais montré qu’il était ébranlé.
Des bombes puissantes
Mais les bombes de Willie Monroe et Martin Murray, ses deux dernières victimes, ne se comparent pas à celles de Lemieux.
Je sais que Golovkin sera établi favori pour gagner, mais j’aime la psychologie de Lemieux. Comme il le disait si bien cette semaine : « Rien n’est gratuit. Je sais que je peux gagner. J’ai toujours voulu affronter les meilleurs. Pour moi, c’est un défi. Je suis prêt! »
Même l’indestructible Bernard Hopkins était fébrile, lors de son passage à Montréal, pour de la conférence de presse afin de mousser la publicité du combat.
« La division des poids moyens a fait ma carrière. Il est temps de passer le flambeau à ces gars-là, » disait-il.
Il est un peu tôt pour se prononcer sur l’issue du combat. Si la fin arrive en moins de quatre rounds, Golovkin sortira victorieux. Si la bataille s’étire jusqu’au huitième engagement, c’est Lemieux qui sortira vainqueur.
Et si vous doutez, moi aussi je suis un capricorne.
Bonne boxe!

Williams laisse passer l'orage Ivanovic

http://www.rds.ca/tennis/

La no 1 mondiale Serena Williams

CINCINNATI, États-Unis - La no 1 mondiale Serena Williams a souffert face à la Serbe Ana Ivanovic pour décrocher son billet pour les demi-finales du tournoi WTA Premier de Cincinnati, vendredi.
Williams, tenante du titre, s'est imposée 3-6, 6-4, 6-2 au terme d'un match riche en rebondissements qui a duré une heure et quarante-neuf minutes.
Méconnaissable pendant la première partie de la rencontre, privée de sa première balle de service (47%, 9 doubles fautes), l'Américaine de 33 ans avait pourtant débuté le match en prenant le service d'Ivanovic.
Mais elle a été prise à la gorge par le rythme installé par la Serbe, très agressive et redoutable en retours de service.
Elle a ainsi concédé le premier set sur un jeu blanc sur son service.
Piquée au vif, elle a mené 3-0 dans la deuxième manche, avant de concéder quatre jeux consécutifs et de briser à nouveau Ivanovic.
La 9e mondiale a alors baissé de rythme et s'est montrée plus fébrile, alors que Williams se rapprochait de son meilleur tennis pour empocher neuf des onze derniers jeux.
« J'étais un peu endormie en début de match tandis que Ana a incroyablement bien joué: il y avait beaucoup de choses que je pouvais mieux faire, je me suis concentrée sur cela », a souligné Williams.
« Les six derniers jeux du match sont mes meilleurs depuis Wimbledon: c'est l'aspect positif de ce match », a-t-elle insisté.
Au prochain tour, elle sera opposée soit à l'Ukrainienne Elina Svitolina, soit à la Tchèque Lucie Safarova.
Williams a concédé la semaine dernière à Toronto face à la Suissesse Belinda Bencic en demi-finale seulement sa deuxième défaite de l'année 2015.
Après ses sacres à Melbourne, Roland-Garros et Wimbledon, elle tentera lors de l'US Open 2015 (31 août-13 septembre) de réaliser le premier Grand Chelem du tennis féminin depuis 1988, le quatrième de l'histoire.
Son plus mauvais résultat en 2015 - hors abandons ou forfait - est une demi-finale (Madrid, Toronto).

L'Impact reçoit l'Union de Philadelphie au Stade Saputo

http://www.rds.ca/soccer/impact/

Didier Drogba, 

MONTRÉAL - L'Impact de Montréal aura la visite de l'Union de Philadelphie, au Stade Saputo, alors que son nouveau joueur désigné, Didier Drogba, fera ses débuts dans l'uniforme du Bleu-blanc-noir devant une foule de 20 801 spectateurs.
« Didier sera parmi les 18 joueurs en uniforme samedi et il jouera, mais ce ne sera pas pour 90 minutes, a tenu à rappeler l'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas. Nous voulons nous assurer de lui donner du temps de jeu progressivement parce que nous ne voulons pas avoir de mauvaises surprises. Nous avons un bon plan et il s'est entraîné très fort depuis qu'il est à Montréal. »
« Nous sommes excités. La ville est excitée aussi, a dit l'attaquant Dominic Oduro. Le match sera à guichets fermés, alors nous aurons le soutien complet des partisans contre une équipe qui garde bien le ballon. La façon dont ils jouent nous importe peu, parce que demain c'est notre match à domicile. »
Le match de samedi pourrait aussi être important pour le milieu de terrain Justin Mapp. S'il joue, Mapp deviendra le plus jeune joueur de l'histoire de la MLS à disputer 300 matchs.
De plus, à la suite de sa suspension au dernier match, le défenseur Laurent Ciman sera disponible après avoir mis un terme à ses vacances plus rapidement, alors que l'Impact doit gérer quelques blessures au niveau de sa ligne défensive.
L'Union a connu une période de sept jours mouvementée, avec une victoire de 1-0 en Coupe des États-Unis en milieu de semaine contre le Fire, suivi d'un match nul en saison régulière, de nouveau contre Chicago, accordant un but dans les derniers instants du match.
Philadelphie est présentement avant-dernier au classement général de la ligue, avec une fiche de 6-13-6 pour 24 points en 25 matchs joués.
« Ils vont probablement venir ici en tentant de défendre et de contre-attaquer, a dit le défenseur Ambroise Oyongo. En tant qu'équipe à domicile, ce sera à nous de prendre contrôle du match et d'aller vers l'avant. »
Un des points positifs de l'Union a été le jeu du milieu de terrain Cristian Maidana, qui mène la ligue avec 14 passes décisives. L'attaquant C.J. Sapong a sept buts, alors que la nouvelle acquisition, le milieu de terrain suisse Tranquillo Barnetta, a disputé trois matchs.
L'Impact disputera ensuite son prochain match sur la route à Vancouver, contre les Whitecaps FC au BC Place, pour le match retour de la finale du Championnat canadien. L'Impact jouera son prochain match à domicile le samedi 5 septembre, à 20 h, contre le Chicago Fire.