dimanche, mai 24, 2015

L'Impact tient tête à Dallas

http://www.journaldemontreal.com/

Le gardien Evan Bush a réalisé cet arrêt en première demie. Il en a aussi réussi deux miraculeux en fin de match.
le FC Dallas- l’Impact de Montréal

Dave Lévesque
L’Impact a eu chaud, mais a tenu bon pour défaire le FC Dallas 2 à 1 dans une fin de match endiablée devant à peine 13 020 spectateurs au Stade Saputo, samedi soir.
Le Bleu-blanc-noir a eu besoin de tout son petit change et surtout de deux arrêts miraculeux d’Evan Bush en fin de partie pour défaire les Texans, qui ont tourbillonné pendant une bonne quinzaine de minutes.
C’est la première fois depuis les 17 et 24 août 2013 que l’Impact remporte deux victoires consécutives dans la MLS.
Ignacio Piatti a récolté un but et une passe, l’autre marqueur a été Jack McInerney. Matt Hedges a répliqué pour les visiteurs.
«Nous avons été la meilleure équipe pendant 75 minutes et nous avons eu des chances de plier le match.
«On s’est replié un peu trop profondément en défense, mais Bush a fait des arrêts critiques et on avait besoin de ça», a analysé Frank Klopas.
Ça va vite
L’Impact a rapidement compris pourquoi le FC Dallas était au sommet du classement avant le début de la rencontre.
Blas Perez, Mauro Diaz et Fabian Castillo ont fait étalage de leur vitesse et le onze montréalais a mis du temps à s’ajuster.
Marco Donadel et Bakary Soumare sont de ceux qui ont éprouvé des difficultés à s’y faire.
L’Impact a encaissé pendant plusieurs minutes avant de prendre le rythme.
Piatti venu pour jouer
Ignacio Piatti a quand même rapidement démontré qu’il était venu pour jouer, tout comme Andrés Romero, Dilly Duka et Jack McInerney, qui ont travaillé très fort.
L’Argentin a effectué une première percée en zone offensive, passant le ballon entre les jambes de Walker Zimmerman pour ensuite décocher un tir un peu trop croisé.
Une poussée de Romero a changé l’allure du match quand il a été poussé par Moises Hernandez, ce qui a valu un tir de pénalité à l’Impact, à la 25e minute.
Ayant frappé le poteau sur un pénalty la semaine dernière contre Salt Lake, Piatti s’est bien repris avec un tir bas à droite pour battre Dan Kennedy, qui a plongé en direction opposée.
Autre blessure
Comme s’il n’y avait pas encore assez de blessures au sein de la défense, Eric Miller est à son tour tombé au combat.
Blessé à la cuisse droite, l’arrière droit a abdiqué à la 34e minute.
Si on cherche absolument du positif dans la situation, c’est Donny Toia qui a pris la relève.
Celui-ci n’avait pas joué depuis le match ultime de la finale de la Ligue des champions en raison d’une blessure à la cheville.
Enfin
L’Impact a enfin connu un bon début de seconde demie, ce qui n’a pas été coutume cette année.
Et pour preuve, il a rapidement doublé son avance sur le deuxième de la saison de Jack McInerney, à la 50e minute.
L’attaquant a décoché un tir bas qui a battu Kennedy après un échange rapide avec Piatti, qui a obtenu une passe.
Le Bleu-blanc-noir a perdu un autre membre avant l’heure de jeu quand l’adjoint Enzo Concina a été expulsé pour avoir trop parlé. L’officiel, Chris Penso, l’avait déjà averti en première demie.
Les visiteurs ont corsé les choses avec un but de Matt Hedges sur un retour, à la 77e minute.