RDS2 diffusera le gala complet de l’UFC Fight Night samedi à compter de 20 h.
Onze ans après avoir fait ses débuts professionnels comme combattante, Shayna « The Queen of Spades » Baszler a reçu de la part de son entraîneur et mentor Josh Barnett le conseil de prendre un peu de répit. 
Une série de blessures et une défaite au mois d’août contre Bethe Correira l’ont pressée de suivre sa recommandation et de décompresser. Mais le message principal de Barnett, un ancien champion poids lourds de l’UFC et libre-penseur notoire, visait à lui rappeler que « la vie est plus importante qu’un Octogone ».
Une fois en santé, Baszler a passé beaucoup de temps à aider les autres à se préparer pour leurs combats. Membre des « Four Horsewomen » (Les Quatre Cavalières), elle travaille avec la championne poids coq « Rowdy » Ronda Rousey, Jessamyn Duke ainsi que Marina Shafir, une novice chez les poids plumes.
« Tout le monde était très actif, donc j’étais toujours dans le gym », a-t-elle déclaré.
 34 ans, cette pionnière des arts martiaux mixtes a tenté de chercher d'autres sources de divertissement à l’extérieur de la cage.
Pendant qu’elle continuait de s’entraîner, elle a aussi pratiqué la lutte professionnelle, s’est essayée comme cascadeuse et a suivi des cours de tirs « pour aucune raison en particulier sinon le fait que ça m’intéressait ».
Baszler (15-9) reprendra l’action samedi face à l’aspirante no 9 des poids coqs Amanda « The Lioness » Nunes lors de l’UFC Fight Night à Rio de Janeiro. Ce soir-là, Demian Maia, septième parmi les aspirants mi-moyens, affrontera Ryan LaFlare (no 14) lors de l’évènement principal au Maracanazinho Gymnasium.
Nunes (9-4), une Brésilienne qui s’entraîne à Miami, revient d’une défaite contre Cat Zingano à l’UFC 178.
Cette pause semble avoir fait le plus grand bien à Baszler. Cette dernière a d’ailleurs avoué à Barnett à l’aube du camp d’entraînement que c’était la première fois depuis longtemps qu’elle était aussi excitée d’aller au gym.
« Je me sens enfin à l’aise. Je pense vraiment que la pause que Josh m’a conseillé de prendre m’a fait du bien. »
Baszler a aussi retrouvé le sens des perspectives. Un combat, c’est juste un combat. Rien de plus.
« En faisant le saut dans l’UFC, je me suis efforcée de croire que ça y était, que c’était ce qu’il y avait de plus important.
« Je crois que Josh m’a aidé à réaliser que me battre est seulement un moyen de faire ce que je désire. »
Le voyage au Brésil en est un exemple. « C’est une belle étampe à ajouter dans son passeport », s’est-elle réjouie.
Celle qui est basée en Californie n’est pas étrangère aux environnements exotiques. En 2007, elle s’est inclinée contre Tara LaRose sur une scène installée près de la mer au Costa Rica pour la promotion Bodog.
« Vous auriez pu sauter directement de la plateforme jusque dans l’océan. C’était fou », se remémore-t-elle.
Lors du combat précédent, Baszler avait battu Roxanne Modafferi à Tokyo. Modafferi, qui habitait là-bas, avait offert une visite guidée à Baszler après le combat.
Six ans plus tard, les deux ont fait partie de la saison 18 de l’émission The Ultimate Fighter. Sélectionnée au tout premier rang par l’entraîneuse Rousey, Baszler a été éliminée par voie de soumission contre l’éventuelle championne Julianna Pena durant la ronde éliminatoire.
Une blessure à la cheville a ensuite tenu Baszler à l’écart de la finale en direct de l’émission, avant qu’une blessure au dos retarde son retour dans l’action.
Au final, avec les blessures et l’émission, elle a passé près de 20 mois sans se battre.
Baszler, Rousey et leurs deux autres cavalières auront un rôle dans le film Entourage qui est à venir. Elle joue aussi dans The Orphan Killer 2, qu’elle décrit comme un film d’horreur gore qui est banni dans neuf pays.