jeudi, mars 12, 2015

Bouchard se prépare pour Indian Wells avec... Justin Bieber

http://www.985sports.ca/divers/nouvelles/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le jeudi 12 mars 2015 à 08h05. Modifié à 08h45.
Bouchard se prépare pour Indian Wells avec... Justin Bieber
Ajouter une légende
(98,5 Sports) - Eugenie Bouchard ne connait toujours pas l'identité de la joueuse qu'elle affrontera au deuxième tour du tournoi de tennis d'indian Wells, cette semaine. Ce qu'on sait, c'est qu'elle s'est «entraînée» cette semaine en compagnie du chanteur Justin Bieber!
Mercredi, elle a relayé une photo via les médias sociaux la montrant en compagnie de Bieber et des comédiens Will Ferrell et Kevin Hart dans le cadre d'un match d'exhibition pour des oeuvres caritatives à LaQuinta.
En janvier 2014, Bouchard s'exprimait déjà quant à son désir de rencontrer la star canadienne.

En attente de son premier match
Bouchard est septième sur l'échiquier mondial du tennis féminin. À Indian Wells, elle est classée 6e.
La joueuse de Westmount a reçu un laissez-passer pour la deuxième ronde de la classique californienne, tout comme la plupart des joueuses les mieux classées.
Bouchard a évité le tableau de la favorite du tournoi, Serena Williams. Verra-t-on un autre duel avec Maria Sharapova, la deuxième tête de série? Eugenie et son idole de jeunesse pourraient croiser le fer en demi-finale.
Stephens au 2e tour
Parmi les matchs du premier tour, mercredi, l'Américaine Sloane Stephens a dû effacer un retard de deux jeux en deuxième manche avant de venir à bout de la Sud-Africaine Chanelle Scheepers 7-5, 7-5.
Cette victoire a permis à Stephens de mettre fin à une séquence de trois défaites. Au deuxième tour, elle affrontera l'Allemande Angelique Kerber, 13e tête de série.

Quatre heures de travaux forcés par jour pour Lindsay

http://fr.canoe.ca/divertissement/

12-03-2015 | 11h11
Quatre heures de travaux forcés par jour pour Lindsay
Lindsay Lohan.Photo Wenn
L'actrice Lindsay Lohan n'en a pas terminé avec sa probation imposée par le tribunal, affirme TMZ.
La cour a exigé, le mercredi 11 mars, que la vedette consacre quatre heures par jour à des services communautaires jusqu'à ce qu'elle est complétée les 125 heures restantes à sa peine.
La vedette de 28 ans se voit ainsi imposer un nombre précis d'heures à offrir quotidiennement à la communauté. Cette décision a pour but de contrecarrer ses plans de condenser en moins de journées ces futures tâches.
Cette décision du tribunal survient alors que Lindsay Lohan avait multiplié les heures de services communautaires dans une journée en fin d'année 2014 pour éliminer sa probation. Le tribunal avait de son côté jugé que ces heures travaillées n'étaient pas admissibles.
Comme Lindsay Lohan habite maintenant Londres, c'est l'organisme Community Service Volunteers London qui veillera à ce que le nombre d'heures travaillées soit respecté.
Lindsay Lohan est en probation à la suite d'une accusation de conduite dangereuse survenue en juin 2012 à Los Angeles.

Mayweather-Pacquiao: le compte à rebours est commencé

http://www.985sports.ca/combats/

Publié par Associated Press le mercredi 11 mars 2015 à 19h09. Modifié par Danielle Arsenault à 00h00.
Mayweather-Pacquiao: le compte à rebours est commencé
LOS ANGELES - Manny Pacquiao avait terminé son passage sur le tapis rouge quand Floyd Mayweather fils est arrivé, parfaitement en retard pour leur première conférence de presse afin de promouvoir un combat qui n'a pas besoin de promotion.
Mais Mayweather n'a pas perdu de temps mercredi afin de mettre les choses en perspective comme seul un boxeur surnommé «Money» peut le faire.
«Quand vous êtes au niveau où vous pouvez faire dans les neuf chiffres en 36 minutes, vous devez être le gagnant», a déclaré Mayweather.
On s'attend effectivement à ce que Mayweather touche autour de 120 millions $ US en bourse lors du combat du 2 mai prochain, lui qui a une entente pour recevoir 60 pour cent des gains.
Pacquiao n'aura pas à se plaindre dans ce qui sera le combat le plus payant de l'histoire. Si les amateurs de boxe ont dû attendre cinq ans avant de finalement voir le combat être annoncé, ils devront aussi se vider les poches afin de le regarder du MGM Grand Arena ou du confort de leur salon.
Lors de la seule conférence de presse des boxeurs avant la semaine précédent le combat, les promoteurs ont annoncé que les prix des billets allaient varier de 1500 $ dans les gradins supérieurs à 7500 $ autour du ring.
Le prix du gala à la télé à la carte n'a pas été confirmé, mais on s'attend à ce qu'il soit entre 90 $ et 100 $. Ils auront peut-être besoin de tout leur petit change pour leregarder, mais il ne fait pas de doute que les amateurs de boxe vont tout faire pour voir le combat. Ils veulent voir ce que Mayweather et Pacquiao sont prêts à offrir, eux qui sont deux des plus grands boxeurs de leur génération.
«Nous ne voulons pas laisser de point d'interrogation dans l'esprit des amateurs de boxe», a dit Pacquiao.
Mayweather soutient qu'il tenait absolument à ce que le combat ait lieu, harcelant le promoteur Al Haymon pour qu'il conclut une entente. Mais le combat le plus important des dernières années n'aurait peut-être jamais eu lieu sans une rencontre chanceuse entre Mayweather et Pacquiao lors d'un match de basketball du Heat de Miami en janvier - une rencontre qui a eu lieu parce qu'un orage aretardé le vol de Pacquiao.
Mayweather est allé dans la chambre d'hôtel de Pacquiao après le match et les deux hommes ont discuté, concluant qu'il fallait que le combat ait lieu.
«Je n'ai pas beaucoup parlé parce que je ne voulais pas faire de bêtises, a raconté Pacquiao. Il a dit qu'il y avait le côté-A et le côté-B et que la bourse serait 40-60. Je me suis donc retrouvé sur le côté-B.»
Mayweather a déclaré que le combat lui rappelait quand Marvic Hagler et Sugar Ray Leonard s'étaient affrontés pour le titre des poids moyens en 1987. Mayweather a raconté qu'il s'était demandé à l'époque si un autre combat pourrait être plus prestigieux que celui-là.
Il fera maintenant partie d'un combat plus attendu, si ce n'est que parce que la technologie permet maintenant de vendre le combat presque partout à travers le monde.
«Tout est dans le synchronisme du moment et je crois que le moment est parfait pour nous, a dit Mayweather. C'est un combat que personne au monde ne voudra rater. Il s'agit d'une confrontation exceptionnelle.»

«Il y a de ces joueurs comme Russell qu'un gérant est excité de diriger»

http://www.985sports.ca/baseball/

Publié par Charles Payette pour 98,5fm Sports le jeudi 12 mars 2015 à 07h04. Modifié à 07h34.
«Il y a de ces joueurs comme Russell qu'un gérant est excité de diriger»
John Gibbons/AP
(98,5 Sports) - Si le gérant des Blue Jays, John Gibbons, aura à éteindre des feux dans son vestiaire, il sait toutefois qu'il aura un problème de moins à régler cette saison, c'est-à-dire derrière le marbre.
Gibbons, un ancien receveur lui-même, reconnait l'importance de l'acquisition de Russell Martin par les Jays, lui qui voit déjà son nouveau joueur étoile prendre le contrôle du vestiaire.
«J'aime tout ce que je vois de lui depuis son arrivée ici. Il surpasse déjà mes attentes. Je le connaissais peu avant, mais tous ceux qui le connaissent me parlaient en bien de lui. Tout ce que j'ai entendu était vrai. C'est un gars qui saisit les opportunités qui s'offrent à lui. Il s'avère un leader né. Pour un gars qui ne fait qu'arriver, je le trouve très proactif. Il a déjà pris charge de ce groupe de lanceurs. C'est impressionnant et nous avions besoin de cela.»
Selon Gibbons, Russell est un athlète particulier. Celui qui en est à sa huitième saison à la barre des Jays reconnait qu'il a un joueur spécial entre les mains.
«Il emmène plus que simplement son talent. Il a à coeur les succès de l'équipe et les gars le trouvent vraiment sympathique. Tout le monde savait que nous avions fait un bon coup en l'embauchant. Oui, ç'a coûté cher, mais il s'avère un joueur clé. Avec Michael Saunders, Josh Donaldson et Russell, nous serons meilleurs cette année.»
Un gérant, un jour
Gibbons fera confiance à son receveur numéro un pour le guider dans ses décisions.
«La majorité des receveurs comprennent bien la «game» et Russell fait partie de ce groupe. Il a une perspective différente de sa position. Je vais aussi compter sur lui pour me donner l'heure juste concernant la fatigue du lanceur au monticule. Il voit tout et je me dois de faire confiance à l'information qu'il me donne.»
Selon Gibbons, Russell possède tous les atouts pour un jour devenir un gérant du baseball majeur.
«Ça fait longtemps que j'oeuvre dans le baseball majeur, il y a de ces joueurs qu'un gérant peut être excité de diriger. Martin fait partie de ce groupe, selon moi. Il est très intelligent. Il fera assurément un bon gérant un jour. Mais avec l'argent qu'il aura empoché, aura-t-il le goût de le faire?», rigolait-il.
Jeremy Filosa / 98,5 Sports