mercredi, février 11, 2015

Le Canada veut que Bouchard affronte la Roumanie

http://ici.radio-canada.ca/sports/tennis/

Mise à jour le mardi 10 février 2015 à 15 h 51 HNE
Sylvain Bruneau de Tennis Canada conseille Eugenie Bouchard lors d'un match de la Fed Cup.
Sylvain Bruneau de Tennis Canada conseille Eugenie Bouchard lors d'un match de la Fed Cup.  Photo :  Courtoisie Tennis Canada

C'est face à la Roumanie et Simona Halep que le Canada défendra sa place dans le groupe mondial de la Fed Cup les 18 et 19 avril prochain.
Le tirage au sort effectué mardi à Londres a également déterminé que le Canada agira comme pays hôte pour éviter la relégation.
Tennis Canada n'a pas encore déterminé le lieu de l'affrontement, tout comme il est encore trop tôt pour savoir si l'équipe pourra compter sur la participation d'Eugenie Bouchard.
Mardi, le capitaine de l'équipe canadienne de Fed Cup, Sylvain Bruneau, a envoyé un message à la joueuse de Westmount.
« Compte tenu qu'Aleksandra [Wozniak, qui se remet d'une intervention chirurgicale à l'épaule] ne sera pas rétablie, je vous dirais que ce serait très bénéfique qu'elle soit là. Je ne peux pas mentir là-dessus », a admis Sylvain Bruneau lors d'une conférence téléphonique.
C'est en raison de sa défaite contre la République tchèque, le week-end dernier, que le Canada s'est retrouvé dans l'obligation de disputer un match de barrage pour éviter la relégation.
Trouver les arguments pour convaincre Bouchard
L'affrontement Canada-Roumanie aura lieu en pleine saison de terre battue, ce qui pourrait influencer la décision de Bouchard. Sylvain Bruneau a précisé que le Canada ne choisira pas cette surface.
La Roumanie aura une délégation dont les joueuses sont toutes dans le top 100.
Eugenie Bouchard en Fed CupEugenie Bouchard en Fed Cup  Photo :  AFP/RAUL ARBOLEDA
« Tant que nous allons jouer contre des équipes qui disposent de trois ou quatre joueuses dans le top 75 et que nous, nous misons sur une équipe avec des joueuses classées entre les 150e et 200e rangs, c'est sûr qu'on part dans une situation qui ne nous est pas favorable, a dit Bruneau.
« Les surprises peuvent toujours survenir. Il faut que les filles montent au classement. Il faut qu'on voie des filles comme Françoise [Abanda] s'approcher et percer le top 100, revoir Sharon Fichman qui était 77e en avril 2014 venir épauler Eugenie et Aleksandra. Il faut que tous nos éléments soient là et en bonne santé. »
Les règles de la Fédération internationale de tennis (FIT) stipulent que les joueuses désirant participer aux Jeux olympiques d'été de 2016, à Rio, devront avoir représenté leur pays dans au moins une manche de la Fed Cup en 2015 ou en 2016.
Ça pourrait inciter Bouchard à accepter l'invitation de Tennis Canada.
Sylvain BruneauSylvain Bruneau  Photo :  Société Radio-Canada
« Peut-être voudra-t-elle jouer à la maison avant la longue période en Europe, a dit Sylvain Bruneau. Souvent, les joueurs enchaînent terre battue et gazon, ce qui peut signifier de sept à huit semaines là-bas. Peut-être qu'elle voudra bénéficier de quelques jours à la maison avant cette période. »
Et « la maison » pourrait être Montréal.
« C'est une belle option, a poursuivi Bruneau sans toutefois se commettre. Nous sommes d'ici, et nous voyageons un peu moins. »
Les autres duels de barrage opposeront les États-Unis à l'Italie, la Suisse à la Pologne et les Pays-Bas à l'Australie.
Rappelons que le même week-end sera le théâtre des demi-finales du groupe mondial. La République tchèque accueillera la France pendant que la Russie recevra l'Allemagne.