samedi, janvier 31, 2015

Tomas Plekanec a fait suer Françoise Abanda

http://www.rds.ca/tennis/

Françoise Abanda et Tomas Plekanec
Françoise Abanda et Tomas Plekanec (Source d'image: PC )
FRÉDÉRIC DAIGLE
VENDREDI, 30 JANV. 2015. 17:10
BROSSARD, Qc - Pour faire la promotion du match de la Coupe Fed entre le Canada et la République tchèque au premier tour du groupe mondial la semaine prochaine, à Québec, Tomas Plekanec a accepté de disputer un bris d'égalité de 10 points face à Françoise Abanda. La jeune Montréalaise a bel et bien défait son adversaire - 10-7 -, mais le centre du Tricolore l'a fait suer!
« Oui, je transpirais, a-t-elle dit en riant. C'était un bon niveau d'intensité.
« C'est un bon joueur, il a des coups assez naturels, a-t-elle ajouté au sujet du jeu de son adversaire. Il est rapide et tu vois que c'est un bon athlète. »
Pourtant, Plekanec ne se considère pas plus qu'un joueur récréatif.
« J'aime bien le tennis, mais je n'ai jamais joué de façon compétitive. Ce n'est pas comme si j'avais eu un entraîneur quand j'étais jeune ou quelque chose du genre, a expliqué le Tchèque après l'entraînement du Canadien, au Complexe sportif Bell. Je jouais pour le plaisir et ça fait toujours partie de ma routine l'été. Je joue pour garder la forme, sans plus.
« Je ne suis pas un bon joueur, mais ça m'aide pour le hockey : vous devez pensez à ce que vous allez faire, avoir une stratégie, voir où se trouve le joueur sur le terrain et planifier où vous allez placer la balle. Je pense que ça m'aide dans ma prise de décision sur la glace. »
Plekanec s'est amené au Club de tennis de l'île des Soeurs avec un présent pour son adversaire d'un jour : un chandail autographié par Carey Price.
« J'aurais aimé qu'il me donne le sien, mais je crois qu'il ne se sentait pas à l'aise de faire ça », a indiqué la 202e raquette mondiale, qui défendra les couleurs du Canada pour la première fois dans ce duel historique. C'est en effet la première fois que le pays se retrouve dans le Groupe mondial I depuis que la Coupe Fed a adopté cette formule, en 1995.
« Tout sera nouveau pour moi, a-t-elle noté. Je pense que je serai nerveuse, mais que ce ne sera pas la même nervosité qu'avant un de mes matchs sur le circuit. Avec tous les spectateurs et l'ambiance qu'on voit dans ce tournoi, ce sera bien différent. Je suis très heureuse de pouvoir représenter le Canada. »
Même s'il a apprécié cette première rencontre avec la jeune joueuse qui aura 18 ans le 5 février, Plekanec ne compte pas changer d'allégeance pour autant.
« Aucune chance, a-t-il souligné. Je vais encourager la République tchèque dans ce duel! »
Le Canada accueillera la République tchèque au PEPS de l'Université Laval, les 7 et 8 février. En plus d'Abanda, le capitaine Sylvain Bruneau pourra compter sur les Ontariennes Gabriela Dabrowski et Sharon Fichman. Une place reste à combler et Tennis Canada souhaite ardemment que ce soit Eugenie Bouchard qui l'occupe. Pour l'instant, la meilleure raquette canadienne n'a pas pris sa décision.

Serena défait Sharapova et remporte un 19e titre majeur

http://www.rds.ca/tennis/

Serena Williams
Serena Williams n'est plus qu'à trois titres majeurs du record détenu par Steffi Graf. (Source d'image: PC )
AFPVENDREDI, 30 JANV. 2015. 23:38 (DERNIÈRE MISE À JOUR: SAMEDI, 31 JANV. 2015. 06:38)
Melbourne, Australie - La no 1 mondiale Serena Williams a remporté à Melbourne le 19e tournoi du Grand Chelem de sa carrière en battant la Russe Maria Sharapova 6-3, 7-6 (7/5), samedi en finale des Internationaux d'Australie.
L'Américaine âgée de 33 ans dépasse avec ses 19 titres majeurs ses compatriotes Chris Evert et Martina Navratilova.
Seule, depuis le début de l'ère Open en 1968, l'Allemande Steffi Graf a un palmarès plus étoffé avec 22 trophées.
C'est la deuxième victoire consécutive en Grand Chelem pour la cadette des soeurs Williams qui avait remporté début septembre les Internationaux des États-Unis.
Elle s'est imposée pour la sixième fois de carrière à Melbourne. Son dernier succès dans l'hémisphère Sud remontait à 2010. Forfait en 2011, elle n'y avait pas brillé lors des trois précédentes éditions, ne faisant pas mieux que les quarts.

La no 1 mondiale était arrivée à Melbourne cette année avec une folle envie de mettre fin à la disette, et repartir de l'avant après une année 2014 mitigée en  Grand Chelem avec un seul titre à New York et des éliminations avant les quarts dans les trois autres levées.
Sa victoire, la seizième d'affilée contre sa dauphine, ne souffre d'aucune contestation. Serena Williams a allégrement dominé ce match grâce à un service performant (18 as) et une agressivité démultipliée.
La reine de la WTA a profité de l'apparente tension de son adversaire pour faire le bris d'entrée. Offensive en retour de service, l'Américaine a fait souffrir une Sharapova timorée.
La "Tsarine" a réussi à se relâcher dans la seconde manche mais peinait à remporter ses jeux de service à cause d'une première balle qui manquait de puissance (pic à 177 km/h).
Celui de Serena Williams s'est mis à tourner à plein régime (15 aces dans le 2e set à 203 km/h). À chaque fois que Sharapova se rapprochait du bris, l'Américaine repassait devant grâce à son arme fatale. 
S'encourageant sans cesse, à base de "Come on!" (Allez!), pour témoigner sa détermination à sa rivale, la no 1 mondiale s'est procurée une première balle de match à 5-4, sauvée par Sharapova.
La superstar russe a retardé l'échéance jusqu'au bris d'égalité, où Williams a fait la différence grâce à des retours puissants avant de finir... sur un as.