mardi, janvier 20, 2015

Guerre ouverte entre GYM et David Lemieux

http://www.lapresse.ca/sports/sports-de-combat/

Publié le 19 janvier 2015 à 13h24 | Mis à jour le 20 janvier 2015 à 09h07
Lié à GYM depuis huit ans, David Lemieux a... (Photo Mario Beauregard, archives PC)
PHOTO MARIO BEAUREGARD, ARCHIVES PC
Lié à GYM depuis huit ans, David Lemieux a fait savoir la semaine dernière qu'il passait chez Golden Boy.

Le torchon brûle entre le Groupe Yvon Michel (GYM) et le boxeur David Lemieux. Après avoir vu son poulain quitter le navire pour aller joindre Golden Boy Promotions, le promoteur québécois prétend que Lemieux et son gérant, Camille Estephan, ont rompu le contrat qui les unissait et envisage maintenant de s'adresser aux tribunaux pour le faire respecter.
Le pugiliste montréalais de 26 ans, qui était lié à GYM depuis huit ans, a fait savoir la semaine dernière qu'il passait chez Golden Boy, groupe basé en Californie et dont le propriétaire est l'ex-champion du monde Oscar de la Hoya.
Estephan, président d'Eye of the Tiger Management (EOTTM), avait alors affirmé à La Presse que l'entente entre Lemieux et GYM était échue depuis «plus de six mois». L'une des raisons ayant poussé le boxeur à partir, selon lui, était que ce dernier souhaitait se battre sur les ondes du réseau HBO, alors que GYM est de plus en plus associé au concurrent Showtime.
Or, dans un communiqué émis lundi, GYM soutient que l'entente, signée en décembre 2011, était toujours en vigueur puisqu'elle a été renouvelée «sous réserve de certaines modifications». Malgré cela, le 6 janvier, Lemieux et Estephan auraient avisé GYM de leur départ, ce qui a «surpris et déçu» le promoteur. Il accuse maintenant Estephan de vouloir «éluder ses obligations».
«Depuis ses débuts professionnels il y a huit ans, GYM a fait des investissements majeurs pour le développement, le classement international et la promotion de son boxeur, David Lemieux, qui l'ont conduit sur le pas d'un combat majeur de championnat du monde. C'est à ce moment même qu'il choisit de quitter GYM. Il s'agit là de faits inacceptables qui ne seront pas tolérés par GYM», tonne le promoteur.
GYM laisse désormais entendre qu'il pourrait poursuivre le clan Lemieux. «GYM a la ferme intention de faire respecter ses droits en vertu du contrat qui la lie à David Lemieux et de prendre toute mesure nécessaire pour ce faire», prévient le promoteur.
Le président de GYM, Yvon Michel, n'a pas rappelé La Presselundi.
Estephan confiant
Pour sa part, Camille Estephan assure que son protégé a respecté son contrat avec GYM «à la lettre» et qu'il était tout à fait dans son droit de faire le saut chez Golden Boy.
«C'est vraiment dommage qu'ils amènent une querelle de contrat sur la place publique. Ce n'est vraiment pas professionnel», a-t-il déploré.
Joint par La Presse lundi, le président d'EOTTM a confirmé qu'une entente avait bel et bien été signée avec GYM en décembre 2011, mais qu'elle se terminait en décembre 2013. GYM détenait toutefois l'option d'égaler n'importe quelle offre soumise à Lemieux jusqu'en décembre 2014.
Durant cette période, Lemieux a reçu une première offre de 170 000$ de la part de HBO pour se battre au mois de mai dernier. GYM l'a égalée, de sorte que Lemieux s'est finalement battu à l'antenne de Showtime contre Fernando Guerrero, en sous-carte du duel entre Adonis Stevenson et Andrzej Fonfara, le 24 mai au Centre Bell.
Peu de temps après, HBO a soumis une deuxième offre à Lemieux. Cette fois, GYM a accepté de ne pas l'égaler, mais en échange, le boxeur a dû accepter de voir sa bourse réduite de moitié. Dans cette deuxième proposition, le rival de Lemieux avait pour nom Gabriel Rosado. Le Québécois lui a passé le K.-O. le 6 décembre, à New York, devenant du même coup l'un des noms les plus en vue de la boxe.
«Si, par exemple, votre employeur vous dit qu'il va vous donner un dollar, et qu'en fin de compte, il vous paie 50 cents, allez-vous être content?», a demandé Estephan.
Selon ce dernier, l'entente est devenue caduque à partir du moment où GYM a choisi de ne pas répliquer à la deuxième offre de HBO. Dans un communiqué envoyé en soirée, EOTTM affirme «qu'il n'y a jamais eu de renouvellement et même d'entente verbale ou écrite de la part d'Eye of the Tiger Management face au Groupe Yvon Michel», contrairement à ce que prétend GYM.
Estephan s'attend désormais à ce que l'affaire se retrouve effectivement devant un juge. Il a d'ailleurs dû couper court à la discussion avec La Presse en raison d'un appel de son avocat.
 «Je ne suis aucunement inquiet d'amener ça devant un juge, a-t-il dit. Nous allons faire tout ce qu'il faut légalement.»

Raonic et Pospisil passent au deuxième tour des Internationaux d'Australie

http://ici.radio-canada.ca/sports/tennis/

Mise à jour le lundi 19 janvier 2015 à 23 h 49 HNE
Milos Raonic
Milos Raonic  Photo :  PC/Bernat Armangue
À Melbourne, les Canadiens Milos Raonic et Vasek Pospsil ont tous les deux atteint le deuxième tour des Internationaux d'Australie, le premier plus aisément que l'autre.
Raonic a aisément vaincu en trois manches de 7-6 (7/3), 7-6 (7/3) et 6-3 l'Ukrainien Illya Marchenko, un joueur issu des qualifications.
L'Ontarien de 24 ans ne s'en cache pas, il entretient de grandes ambitions en 2015. Il croit que le moment est venu d'établir sa réputation dans les grands rendez-vous, et Melbourne est la première grande étape de la saison.
Un adversaire modeste, classé au 144e rang mondial, s'offrait à lui au premier tour. Sans trop de fioritures, à sa façon habituelle, Raonic a oeuvré de façon méthodique pour écarter ce premier obstacle qui lui a quand même posé quelques problèmes.
Marchenko a vaillamment lutté, forçant même la 8e tête de série à faire des minutes supplémentaires dans les deux premières manches. Mais, à ce jeu, Raonic est l'un des meilleurs sur le circuit. Armé de son service dévastateur, il a enlevé les deux jeux décisifs.
Grâce au seul bris du match, au deuxième jeu de la troisième manche, Raonic a pu s'épargner un autre jeu décisif et passer au tour suivant après deux heures et six minutes d'efforts.
Si la puissance et la précision du service de Raonic sont à point, comme en témoignent ses 30 as, il devra corriger sa propension aux fautes directes. Il en a commis 30, 5 de plus que Marchenko.
Son prochain duel l'opposera à l'Américain Donald Youg, 56e raquette planétaire.
Pospisil remonte une pente abrupte
De son côté, Pospisil s'est compliqué la vie. L'Américain Sam Querrey menait deux manches contre une.
Pospisil a refusé de jeter l'éponge. Grâce à la puissance de son service (20 as), il est parvenu à combler son retard pour finalement l'emporter en cinq manches de 6-3, 6-7 (5/7), 2-6, 6-4 et 6-4 au bout d'un peu plus de trois heures de jeu.
Pospisil a ainsi vengé la défaite qu'il avait subie l'an dernier sur le gazon de Wimbledon. Au prochain tour, Pospisil affrontera l'Italien Paulo Lorenzi.
Les favoris passent
Le numéro un mondial Novak Djokovic a vaincu le Slovène Aljaz Bedene 6-3, 6-2 et 6-4, grâce notamment à quatre bris. Le Serbe a gagné son premier tournoi majeur en Australie en 2008. Il a aussi remporté le tournoi de 2011 à 2013. L'an dernier, le Serbe a été battu en quarts de finale par le Suisse Stan Wawrinka, qui allait triompher.
Wawrinka (no 4) a amorcé la défense de son titre en battant le Turc Marsel Ilhan 6-1, 6-4 et 6-2. Confronté au 100e joueur mondial, le Suisse a dominé 5-0 pour les bris, 8-3 pour les as et 34-16 pour les coups gagnants.
Le Japonais Kei Nishikori, finaliste à Flushing Meadows l'an dernier, s'est défait de l'Espagnol Nicolas Almagro, 6-4, 7-6 (7/1) et 6-2. Nishikori (no 5) s'est limité à une seule double faute, contre six pour son rival. Almagro a également commis pas moins de 50 fautes directes.
 Autres résultats de 1er tour :
  • Andrey Kuznetsov (RUS) bat Albert Ramos (ESP) 6-1, 3-6, 6-3, 7-6 (7/3)
  • Go Soeda (JPN) bat Elias Ymer (SWE) 1-6, 6-4, 4-6, 6-3, 6-3
  • Fernando Verdasco (ESP/no 31) bat James Ward (GBR) 2-6, 6-0, 7-6 (8/6), 6-3
  • John Isner (USA/no 19) bat Jimmy Wang (TPE) 7-6 (7/5), 6-4, 6-4
  • Andreas Haider-Maurer (AUT) bat Laurent Lokoli (FRA) 6-4, 7-5, 4-6, 6-3
  • Gilles Muller (LUX) bat Pablo Carreno (ESP) 6-4, 7-6 (7/5), 7-6 (7/3)
  • Roberto Bautista (ESP/no 13) bat Dominic Thiem (AUT) 4-6, 6-2, 6-3, 7-6 (7/5)
  • Feliciano Lopez (ESP/no 12) bat Denis Kudla (USA) 3-6, 6-2, 4-6, 6-2, 10-8
  • Adrian Mannarino (FRA) bat Blaz Rola (SLO) 7-6 (9/7), 6-3, 6-2
  • Jerzy Janowicz (POL) bat Hiroki Moriya (JPN) 7-6 (7/5), 2-6, 6-3, 7-5
  • Benjamin Becker (GER) bat Julien Benneteau (FRA/no 25) 7-5, 5-7, 6-2, 6-4
  • Donald Young (USA) bat Tim Pütz (GER) 6-4, 4-6, 6-3, 6-2
  • Marius Copil (ROM) bat Pablo Andujar (ESP) 6-2, 6-2, 7-5
  • Jarkko Nieminen (FIN) bat Andrey Golubev (KAZ) 6-1, 6-2, 7-6 (8/6)
  • Matthias Bachinger (GER) bat Pablo Cuevas (URU/no 27) 7-6 (7/1), 6-3, 6-1
  • Paolo Lorenzi (ITA) bat Alexandr Dolgopolov (UKR) 6-4, 6-3, 6-2
  • Guillermo Garcia-Lopez (ESP) bat Peter Gojowczyk (GER) 6-7 (1/7), 7-5, 6-4, 1-0 (abandon)
  • Alejandro Gonzalez (COL) bat Fabio Fognini (ITA/no 16) 4-6, 6-2, 6-3, 6-4
  • David Ferrer (ESP/no 9) bat Thomaz Bellucci (BRA) 6-7 (2/7), 6-2, 6-0, 6-3
  • Sergiy Stakhovsky (UKR) bat Dusan Lajovic (SRB) 6-3, 4-6, 6-4, 6-7 (3/7), 6-4
  • Marcel Granollers (ESP) bat Stéphane Robert (FRA) 6-3, 6-4, 6-4
  • Gilles Simon (FRA/no 18) bat Robin Haase (NED) 6-1, 6-3, 6-4
  • Santiago Giraldo (COL/no 30) bat Jan Hernych (CZE) 6-3, 6-2, 6-2
  • Steve Johnson (USA) bat Kyle Edmund (GBR) 6-4, 6-4, 6-3
  • Ivan Dodig (CRO) bat Joao Souza (BRA) 6-4, 7-5, 6-4

Cinq départs de GP de Formule Un devancés

http://ici.radio-canada.ca/sports/sports_motorises/

Radio-Canada avec Agence France-Presse
Nico Rosberg à Abou Dhabi
Nico Rosberg à Abou Dhabi  Photo :  GI/Clive Rose
Le départ de cinq Grands Prix de Formule 1 sera donné plus tôt en 2015 que ces dernières années, a annoncé mardi la Fédération internationale de l'automobile (FIA).
La plupart des cinq GP concernés (Australie, Malaisie, Chine, Japon, Russie) se courent loin d'Europe, en début et en fin de saison, et cette décision a été prise en accord avec les chaînes de télévision qui les retransmettront dans le monde entier.
C'est l'une des mesures prises par la FIA à la suite de l'accident dramatique du Français Jules Bianchi, début octobre 2014 sur le circuit de Suzuka, au 43e tour du GP du Japon dont le départ avait été retardé par la pluie.
La visibilité était très mauvaise, en raison de la nuit tombante, dans le virage où la Marussia de Bianchi a quitté la piste et percuté un engin de levage. Le jeune Français est toujours dans le coma, dans un état »critique mais stable », à l'hôpital de Nice, sa ville natale.
Trois GP continueront à se disputer en nocturne, avec départ à la nuit tombante (Bahreïn, Singapour, Abou Dhabi), mais sur des circuits (Sakhir, Marina Bay, Yas Marina) éclairés par de puissants projecteurs.

Azarenka retrouve son éclat aux Internationaux d'Australie

http://ici.radio-canada.ca/sports/tennis/

Mise à jour le lundi 19 janvier 2015 à 21 h 12 HNE
Victoria Azarenka franchit le 1er tour des Internationaux d'Australie
Victoria Azarenka franchit le 1er tour des Internationaux d'Australie  Photo :  PC/Bernat Armangue
Victoria Azarenka, vainqueure à Melbourne en 2012 et 2013, a signé un gain convaincant au 1er tour 6-3, 6-3 contre Sloane Stephens.
La Bélarussienne retrouvait sa rivale de la demi-finale 2013 alors qu'elle se dirigeait vers son 2e titre de suite en Australie. Elle allait ensuite amorcer une longue descente au classement. Affligée de diverses blessures, elle a tout de même pu sauver son honneur à Melbourne l'an dernier avec une présence en quart de finale. Mais le reste de sa saison fut plutôt catastrophique et c'est avec le dossard « 44e mondiale » qu'elle a enrepris le tournoi cette année.
L'Américaine Sloane Stephens cherchait de son côté à créer la surprise, même si elle occupe un meilleur rang (32e) dans la hiérarchie mondiale. Malheureusement pour elle, un élément lui a été fatal dans la colonne des statistiques, celui des bris. Si elle a brisé une seule fois le service d'Azaranka, c'est qu'elle ne s'en est pas donné d'autre occasion.
Le taux de conversion de la Bélarussienne est moins reluisant, mais c'est le nombre de réussites qui compte. Azarenka a obtenu le bris 5 fois en 11 tentatives. Au 2e tour, Azarenka affrontera la Danoise Caroline Wozniacki, 8e tête de série, ou l'Américaine Taylor Townsend.
D'autre part, on notera la victoire facile de l'Américaine Serena Williams (no 1), dominante face à la Belge Alison van Uytvanck, 106e mondiale, 6-0, 6-4. Williams, qui vise un sixième titre à Melbourne, affrontera au prochain tour la Russe Vera Zvonareva.
Autres résultats de 1er tour :
Vera Zvonareva (RUS) bat Ons Jabeur (TUN) 6-2, 6-3
Nicole Gibbs (USA) bat Olivia Rogowska (AUS) 6-4, 6-1
Elina Svitolina (UKR/no 26) bat Yulia Putintseva (KAZ) 6-3, 7-5
Garbine Muguruza (ESP/no 24) bat Marina Erakovic (NZL) 7-5, 6-0
Daniela Hantuchova (SVK) bat Zheng Saisai (CHN) 6-4, 6-4
Timea Bacsinszky (SUI) bat Jelena Jankovic (SRB/no 15) 6-1, 6-4
Dominika Cibulkova (SVK/no 11) bat Kirsten Flipkens (BEL) 3-6, 6-3, 6-1
Tsvetana Pironkova (BUL) bat Heather Watson (GBR) 6-4, 6-0
Denisa Allertova (CZE) bat Romina Oprandi (SUI) 6-0, 6-2
Alizé Cornet (FRA/no 19) bat Zhang Shuai (CHN) 6-3, 6-2
Barbora Zahlavova Strycova (CZE/no 25) bat Timea Babos (HUN) 6-4, 6-4
Kai-Chen Chang (TPE) bat Zheng Jie (CHN) 6-1, 6-2
Caroline Wozniacki (DEN/no 8) bat Taylor Townsend (USA) 7-6 (7/1), 6-2
Petra Kvitova (CZE/no 4) bat Richel Hogenkamp (NED) 6-1, 6-4
Mona Barthel (GER) bat Donna Vekic (CRO) 3-6, 6-4, 6-2
Madison Keys (USA) bat Lesia Tsurenko (UKR) 6-3, 7-5
Casey Dellacqua (AUS/no 29) bat Yvonne Meusburger (AUT) 6-4, 6-0
Samantha Stosur (AUS/no 20) bat Monica Niculescu (ROM) 6-4, 6-1
Coco Vandeweghe (USA) bat Francesca Schiavone (ITA) 6-2, 6-2
Irina Falconi (USA) bat Kaia Kanepi (EST) 2-6, 6-4, 7-5
Madison Brengle (USA) bat Andrea Petkovic (GER/no 13) 5-7, 7-6 (7/4), 6-3
Camila Giorgi (ITA) bat Flavia Pennetta (ITA/no 12) 4-6, 6-2, 6-3
Tereza Smitkova (CZE) bat Mirjana Lucic-Baroni (CRO) 6-1, 6-1
Lauren Davis (USA) bat Aleksandra Krunic (SRB) 6-1, 7-5
Venus Williams (USA/no 18) bat Maria Teresa Torro (ESP) 6-2, 6-2
Varvara Lepchenko (USA/no 30) bat Vitalia Diatchenko (RUS) 6-3, 6-3
Johanna Larsson (SWE) bat Alla Kudryavtseva (RUS) 6-4, 6-3
Agnieszka Radwanska (POL/no 6) bat Kurumi Nara (JPN) 6-3, 6-0