dimanche, janvier 18, 2015

Un joueur de tennis organise une collecte de fonds pour se faire opérer au cerveau

http://www.journaldemontreal.com/

Un joueur de tennis organise une collecte de fonds pour se faire opérer au cerveau
CAPTURE D'ÉCRAN/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI
AGENCE QMI
MISE à JOUR 
QUÉBEC – Atteint d'un kyste au cerveau, un ancien joueur de tennis qui réside dans la région de Québec devra se rendre en Californie pour être opéré.
Sébastien Jacques a reçu une vague d'amour de la part de ses proches qui lui ont organisé une campagne de financement, dimanche à Québec, ce qui lui permettrait de passer sous le bistouri.
«C'est beaucoup d'émotions parce que je sais ce que je vis, c'est difficile. En même temps, c'est agréable de constater tout l'appui que j'ai reçu,» a mentionné Sébastien.
Sa vie a complètement basculé, il y a quelques années, lorsqu'il a reçu le diagnostic.
En effet, il est passé d'athlète de haut niveau à personne qui a de la difficulté à se tenir sur ses deux jambes en raison de la pression constante qu'il ressent quotidiennement au niveau de la tête.
L'objectif est de récolter près de 80 000 $. Ses proches ont déjà amassé 37 000 $ lors d'une première campagne dans sa région natale.

Alex Gough au pied du podium... deux fois

http://ici.radio-canada.ca/sports/PlusSports/

Mise à jour le dimanche 18 janvier 2015 à 8 h 46 HNE
Alex Gough
Alex Gough à Oberhof  Photo :  PC/AP Photo/Jens Meyer
Comme aux Jeux olympiques de Sotchi, la Canadienne Alex Gough a fini 4e de l'épreuve féminine et du relais par équipes, dimanche, à la Coupe du monde de luge d'Oberhof, en Allemagne.
Gough s'est immiscée en quatre Allemandes avec son chrono cumulatif de 1 min 23 s 472/1000.
La championne olympique et mondiale Natalie Geisenberger (1:23,104) a poursuivi sa domination en s'imposant devant ses compatriotes Tatjana Hüfner et Dajana Eitberger qui lui ont cédé 0,072 et 0,255.
Geisenberger détient 670 points en tête du classement général de la Coupe du monde.
Les deux autres Canadiennes, Kimberley McRae (1:24,121) et Arianne Jones (1:24,626), ont fini respectivement 12e et 19e.
Plus tard dans la journée, Gough a uni ses efforts à ses coéquipiers Samuel Edney, Tristan Walker et Justin Snith pour le relais. Le quatuor, qui a affiché un temps de 2:24,475, a conclu à 1,196 s des gagnants.
Encore une fois, l'Allemagne a triomphé grâce à Geisenberger, Felix Loch, Tobias Wendl et Tobias Arndt. Loch avait remporté l'épreuve masculine samedi, tandis que Wendl et Arndt avaient enlevé celle en luge biplace

Stiverne détrôné, Wilder champion

http://ici.radio-canada.ca/sports/PlusSports/

Mise à jour le dimanche 18 janvier 2015 à 0 h 50 HNE
Bermane Stiverne et Deontay Wilder
Bermane Stiverne et Deontay Wilder  Photo :  Isaac Brekken
Deontay Wilder est le nouveau champion WBC des poids lourds. L'Américain a vaincu le Québécois Bermane Stiverne par décision unanime, samedi, à Las Vegas.
Les juges ont remis des cartes de pointage de 118-109, 119-108 et 120-107 en faveur du boxeur de l'Alabama, 
« Ce n'était pas mon soir, a admis Stiverne dans le ring après le combat. Ce que je pouvais faire, je ne l'ai pas fait. Je ne peux que le féliciter. »
Stiverne a montré ses premiers signes de faiblesses à la fin du deuxième round.
Après avoir encaissé une rafale de coups à la tête, le Lavallois a même visité le plancher, mais après le son de la cloche.
Ceci ne constituait donc pas une chute aux yeux des juges.
Le géant de 2 mètres ( 6 pieds 7 pouces) n'a pas été aussi incisif dans les deux rounds suivants mais ce n'était que partie remise.
Invaincu en 32 combats, Wilder n'avait jamais franchi le 4e round avant que Stiverne ne le force à s'aventurer dans cette zone.
Après un bon 6e assaut, Stiverne a vécu un 7e round pénible.
Ébranlé à nouveau, il n'a cependant pas cessé de défier Wilder qui fut incapable de l'envoyer au tapis.
Le reste du combat a été beaucoup moins excitant.
Wilder a continué à utiliser son jab à outrance pour garder Stiverne à distance tandis que le Québécois ne semblait plus avoir l'énergie nécessaire pour renverser son adversaire.
Wilder, médaillé de bronze aux Jeux de Pekin en 2008, a porté deux fois plus de coups que son opposant.
Stiverne, qui en était à la première défense de son titre, subit sa deuxième défaite en carrière.
« J'étais à plat. Qu'est-ce que je peux dire de plus ? Je dois apprendre de mes erreurs et revenir plus fort, a conclu l'ex-champion.
Sa fiche est maintenant de 24-2-1.

L'or mondial à Justine Dufour-Lapointe, l'argent à Kingsbury

http://ici.radio-canada.ca/sports/ski/

Justine Dufour-Lapointe
Justine Dufour-Lapointe  Photo :  GI/Matthew Stockman
Après l'or olympique aux Jeux de Sotchi, Justine Dufour-Lapointe a poursuivi sa domination sur la planète bosses en remportant le titre mondial dimanche à Kreischberg, en Autriche. Et comme en Russie, Mikaël Kingsbury a dû se contenter de la médaille d'argent.
Avec score de 87,25, la cadette du clan Dufour-Lapointe a devancé sa grande rivale, l'Américaine Hannah Kearney (85,66), et l'Australienne Britteny Cox (81,98).
Sa soeur Maxime Dufour-Lapointe (80,92) a également offert une superbe performance pour finir 4e, son meilleur résultat à des Championnats du monde.
Par contre, Chloé Dufour-Lapointe, médaillée d'argent à Sotchi, et l'Albertaine Andi Naude n'ont pas franchi les qualifications.
Chez les hommes, Kingsbury a perdu sa couronne mondiale, obtenue en Norvège il y a deux ans, après une erreur à la réception de son premier saut. Ses genoux ont trop plié à l'impact et le haut de son corps a été propulsé vers l'avant. 
Sans ce faux pas, le meneur au classement de la Coupe du monde aurait facilement réussi à combler les 35 centièmes de points qui le séparaient de la médaille d'or remportée par le Français Anthony Benna avec une note de 86,89.
À l'instar de Justine Dufour-Lapointe, Kingsbury avait dominé tant les qualifications que la première finale.
Le Russe Alexandr Smyshlyaev (85,68) a complété le podium.
Également qualifiée pour la deuxième finale, les Québécois Marc-Antoine Gagnon (84,78) et Philippe Marquis ont pris respectivement les 5e et 6e places. Marquis est sorti de piste entre les deux sauts et il n'a pas complété sa troisième descente.
Deuxième des qualifications, Simon Pouliot-Cavanagh a péché par la vitesse et perdu le contrôle, ce qui l'a empêché de prendre son deuxième saut en finale. Il s'est finalement classé 17e.
Plus de détails à suivre.

Vonn égale le record de 62 victoires en Coupe du monde

http://ici.radio-canada.ca/sports/ski/

Mise à jour le dimanche 18 janvier 2015 à 8 h 08 HNE   Radio-Canada avec Agence France-Presse
Lindsey Vonn
Lindsey Vonn  Photo :  GI/ALBERTO PIZZOLI
L'Américaine Lindsey Vonn a égalé le record des 62 victoires en Coupe du monde de ski alpin dames de l'Autrichienne Annemarie Moser-Pröll en gagnant dimanche la descente de Cortina d'Ampezzo.
Vonn a enregistré un chrono de 1 min 39 s 61/100 sur l'Olympia delle Tofane, dans les Dolomites, une piste fétiche où elle s'est imposée pour la sixième fois.
La course devait avoir lieu samedi, mais avait été reportée à dimanche en raison des chutes de neige.
L'Américaine pourrait devenir l'unique détentrice du record dès lundi à l'occasion du super-G qui sera disputé à Cortina.
Petit bémol toutefois, au temps de Moser-Pröll, le super-G n'existait pas et Vonn a remporté 19 de ses 62 victoires dans cette discipline. Mais Vonn a encore le temps de pousser très loin le record de victoires.
« Ce fut un long chemin pour en arriver là. Au début, j'ai rêvé d'une carrière extraordinaire, mais je n'aurai jamais pensé arriver aussi loin. Aujourd'hui, c'est vraiment un très beau jour. Je savais que cette victoire arriverait », a lancé la grande blonde au micro de la télévision publique autrichienne ORF.
Pour égaler la marque dimanche, Vonn a devancé l'Autrichienne Elisabeth Görgl et l'Italienne Daniela Merighetti par respectivement 32 et 54 centièmes de seconde. Partie dans des conditions de visibilité rendues difficiles sur le sommet de la piste par le brouillard dans les Dolomites, elle a construit sa victoire sur le bas de la course, où elle a laissé parler sa glisse.
Meneuse au classement de la Coupe du monde, la Slovène Tina Maze a terminé 5e et a consolidé sa position en tête.
La Canadienne Larisa Yurkiw (1:41,74), qui avait décroché son premier podium en Coupe du monde avec sa 2e position vendredi, a dû, cette fois, se contenter du 24e rang.

Bouchard veut se couper des réseaux sociaux

http://www.journaldemontreal.com/

Eugenie Bouchard, lors d'un événement promotionnel.
PHOTO MAL FAIRCLOUGH / AFP
Eugenie Bouchard, lors d'un événement promotionnel.
AFP
MISE à JOUR 
MELBOURNE - La Canadienne Eugenie Bouchard va essayer de «(se) couper» temporairement des réseaux sociaux pour ne pas «(se) disperser» pendant l'Omnium d'Australie, qui débute lundi à Melbourne et où elle s'était révélée la saison dernière, a-t-elle affirmé dimanche.
«Je vais couper pendant le tournoi. Je diffuserai peut-être une photo ou quelque chose s'il m'arrive un truc amusant mais je vais vraiment essayer de ne pas me disperser», a assuré la 7e joueuse mondiale, qui utilise régulièrement Twitter ou Facebook pour communiquer avec ses fans regroupés sous l'appellation «Genie Army».
«Lebron James avait dit qu'il coupait son téléphone pendant les play-offs. Peut-être que je devrais m'inspirer de lui. C'est un peu radical mais c'est aussi très important de rester dans sa bulle», a-t-elle ajouté.
La jeune Québécoise, 20 ans, avait fait sensation l'an passé à Melbourne en se hissant pour la première fois en demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem, avant de perdre contre la lauréate Li Na.
Elle avait ensuite confirmé en atteignant le même stade à Roland-Garros puis la finale à Wimbledon, avant de connaître des résultats décevants à l'image de sa nette élimination dès le premier tour lors du Masters à Singapour. 
Bouchard a changé d'entraîneur à l'intersaison, se séparant de l'Américain Nick Saviano pour s'engager avec l'Argentin Diego Ayala, ancien coach de Jelena Jankovic, avec lequel elle a déjà travaillé lorsqu'elle était plus jeune.
La Canadienne, qui affrontera lundi l'Allemande Anna-Lena Friedsam, 98e, compte environ 400 000 «followers» sur Twitter et près d'un million de «likes» sur Facebook. Elle est toutefois encore loin d'égaler la popularité de joueurs comme Rafael Nadal et Roger Federer, qui comptent respectivement 14,9 millions et 14,8 millions de «likes» sur Facebook.