jeudi, janvier 15, 2015

Eugenie Bouchard contre Anna-Lena Friedsam au 1er tour à Melbourne

http://ici.radio-canada.ca/sports/tennis/

La Presse Canadienne
Eugenie Bouchard
Eugenie Bouchard  Photo :  GI/Hong Wu
La Canadienne et septième tête de série Eugenie Bouchard aura rendez-vous avec l'Allemande et 98e raquette mondiale Anna-Lena Friedsam lors du premier tour des Internationaux d'Australie.
Le tirage au sort du premier tournoi du grand chelem de la saison avait lieu tôt vendredi matin à Melbourne.
Bouchard se retrouve dans le même quart du tableau que la Russe et deuxième tête de série Maria Sharapova. Elle pourrait aussi retrouver dans son chemin les expérimentées Angelique Kerber, Lucie Safarova, Carla Suarez Navarro et Svetlana Kuznetsova.
En 2014, Bouchard avait atteint les demi-finales, venant à bout de la Serbe Ana Ivanovic lors des quarts de finale. Elle s'était ensuite inclinée contre l'éventuelle gagnante, la Chinoise Li Na, qui est maintenant à la retraite.
Friedsam, qui comme Bouchard est âgée de 20 ans, a gagné le seul duel entre les deux joueuses en carrière. Elle avait défait Bouchard en 2012 lors des quarts de finale du tournoi sur terre battue de l'ITF à Maribor, en Slovénie.
Du côté des hommes, le Canadien Milos Raonic, huitième tête de série, affrontera au premier tour un joueur issu des qualifications, tandis que Vasek Pospisil aura rendez-vous avec l'Américain Sam Querrey.

Pascal-Kovalev, le plus gros combat de l'histoire d'InterBox selon Jean Bédard

http://www2.985sports.ca/combats/

Publié par Jacques Thériault pour 98,5fm Sports le mercredi 14 janvier 2015 à 20h39. Modifié à 22h21.
Pascal-Kovalev, le plus gros combat de l'histoire d'InterBox selon Jean Bédard
Jean Pascal s'est approché de Sergey Kovalev en conférence de presse à New York/fightnews.com
98,5 Sports - Jean Pascal et Sergey Kovalev étaient en conférence de presse à New York, mercredi, pour faire la promotion de leur combat de championnat du monde des mi-lourds, le samedi 14 mars au Centre Bell à Montréal.
On en parle en ondes :
Écouter
Mis en ligne le mercredi 14 janvier 2015 dans Les amateurs de sports avec Mario Langlois
Jean Bédard, président d’Interbox et co-promoteur du combat, a répondu aux questions de Mario Langlois aux Amateurs de Sports. De l’avis de Bédard, Pascal-Kovalev sera le plus gros gala international de l’histoire d’InterBox. «Si on regarde toute l’attention qu’on aura sur la scène internationale, a dit Bédard, c’est définitivement et de loin le plus grand combat qu’on aura eu. Je suis très fier de la visibilité qu’on va donner à nos boxeurs avec cet événement.»

Si en termes de prestige, Jean Bédard estime que sera le plus gros combat, il n’y a aucun doute que sur le plan économique, Pascal-Kovalev pourrait générer des revenus jamais vus au Québec. «Considérant l’argent investi par les réseaux américains, la télé internationale, et beaucoup d’intérêt du côté de la Russie, il y aura même des commanditaires russes, en termes de recettes totales, je dirais oui effectivement, a résumé Jean Bédard.»

Lors de la conférence de presse à Montréal, Jean Pascal avait été plus réservé que d’hbitude. Évidemment dans la Grosse Pomme, Pascal a fait honneur à sa réputation de «showman».

Jean Bédard reconnaît qu’il ne sait jamais trop à quoi s’attendre de la part de son nouveau poulain, qu’on ne sait jamais dans quelle tenue il se présentera. «Il a été un peu plus flamboyant, a raconté Bédard. Comme c’était un peu tranquille, Jean s’est levé et s’est promené derrière moi et il a décidé de faire un petit spectacle pour animer les choses. Il s’est approché de Kovalev, pour lui envoyer des messages. Je crois que les gens étaient satisfaits de la conférence de presse.»

Même si Jean Pascal est considéré comme le négligé, Jean Bédard est confiant de voir son boxeur sortir vainqueur de l’affrontement. Il reconnaît toutefois que Kovalev n’est pas un dossier facile pour le boxeur de Laval. «Mais Jean carbure aux défis, soutient Bédard. Plus c’est important et plus il va s’y préparer. C’est un gars intelligent, il aura une stratégie. Jean aime être le négligé, ajoute-t-il. Il l’était contre Chad Dawson et contre Adrian Diaconu la première fois. Il peut certainement causer une surprise.»

On sait que le grand Roy Jones était dans le coin de Pascal lors du combat contre Roberto Bolonti parce que le même soir Marc Ramsey, son entraîneur depuis les rangs amateurs, était avec David Lemieux à Brooklyn. Jones fera encore partie de l’équipe entourant Pascal dans sa préparation pour Sergey Kovalev. «Pour Jean, avoir la chance d’avoir dans son coin son idole de jeunesse qui lui donne son opinion, ça peut être réconfortant, a déclaré Jean Bédard. Roy Jones amène un élément supplémentaire de motivation pour Jean.»

Au cours de l’entrevue Jean Bédard a révélé qu’Artur Beterbiev (7-0, 7 KO), un protégé d’Yvon Michel, pourrait affronter, en préliminaire, Isaac Chelimba (23-2-2, 10 KO) représenté par Main Events, promoteur de Kovalev . HBO est intéressé au combat. Bédard a eu une discussion sur le sujet avec Yvon Michel afin d’en venir à un accord.

Jean Bédard aurait-il pu imaginer, il y a un an seulement, que Jean Pascal serait en vedette du plus gros événement de l’histoire de sa compagnie? «J’aurais dit, on ne sait jamais en boxe, a-t-il répondu avec humour. L’an prochain il peut arriver autre chose, un an c’est long en boxe. On voit en ce moment l’industrie se transformer. La bonne nouvelle c’est qu’il y aura de bons combats pour nos fans au Québec.»

Abanda, Dabrowski et Fichman éliminées en Australie

http://ici.radio-canada.ca/sports/tennis/

Mise à jour le mercredi 14 janvier 2015 à 20 h 17 HNE
Françoise Abanda
Françoise Abanda  Photo :  PC/Jacques Boissinot
Françoise Abanda ne participera pas aux Internationaux de tennis d'Australie. La Québécoise de 17 ans a été éliminée au premier tour des qualifications par Shahar Peer.
L'Israélienne l'a emporté en trois manches de 3-6,7-5 et 6-3 en un peu plus de deux heures. Peer, classée 117e au monde, est la 9e favorite du tournoi de qualifications. 
Abanda, qui espère se retrouver parmi les 100 meilleure joueuses au monde en 2015, occupe le 202e rang mondial.
Deux autres Canadiennes ont subi le même sort, jeudi. d'abord, Gabriela Dabrowski, 167e au classement de la WTA, s'est inclinée en deux manches de 6-3 et 6-4 devant l'Ukrainienne Yuliya Beygelzimer classée 168e.
Puis, Sharon Fichman (no 24) 134e raquette mondiale s'est avouée vaincue 6-4 et 6-1 face à la Russe Elizaveta Kulichkova, âgée de 18 ans et qui campe en 159e position.
Les Internationaux d'Australie prendront leur envol dimanche.