jeudi, septembre 24, 2015

« Tout le monde est ébranlable » - David Lemieux

http://www.985sports.ca/combats/nouvelles/

Publié par 98,5 fm pour 98,5fm Sports le mercredi 23 septembre 2015 à 19h27. Modifié par Charles Payette le jeudi 24 septembre 2015
« Tout le monde est ébranlable » - David Lemieux
David Lemieux, lors d'une autre conférence de presse qui avait lieu à Montréal, le 19 août./Photo: archives PC, Graham Hughes
(98,5 Sports) - Le boxeur David Lemieux montera dans le ring du Madison Square Garden, le 17 octobre, afin d'affronter l'excellent Gennady Golovkin. En conférence de presse à Montréal, mercredi, le Québécois a affirmé qu'il était fébrile à l'approche du duel avec le Kazakh, tout en ayant pleinement confiance en ses moyens.
« Je gère mes émotions comme j’ai géré les 35 autres combats livrés jusqu’à maintenant, a affirmé le pugiliste de 26 ans en début d’entrevue. Tout ce qui change, c’est le niveau et la grosseur du combat… Je me sens très bien. Je suis très excité d’affronter Golovkinc’est sûr. Cela dit, j’ai confiance en mes habiletés. »

Lemieux (34-2, 31 KO) n’a pas mâché ses mots quand il a été questionné sur les rares failles d’un éventuel adversaire qui n’a toujours pas connu la défaite chez les professionnels.

« Il ne s’est jamais battu contre Lemieux ! Deuxièmement, on regarde tous ses combats (sur vidéo) avec Marc Ramsay (son entraîneur), qui a de très bons yeux [pour trouver les lacunes]. Il a quand même eu cinq défaites dans ses combats amateurs. C’est certain que Golovkin a une très belle évolution chez les pros. Il a un bon background. C’est un tough. Je suis mieux d’être bien préparé, parce que c’est un gars complet. Mais, il fait quand même des erreurs. Tout le monde est ébranlable. »

« Notre plus gros défi »

Du côté de Marc Ramsay, celui-ci a expliqué qu’on devait en effet évaluer l’ensemble de ses combats, en particulier ces affrontements chez les amateurs : « Quand on étudie un boxeur, on doit évaluer le meilleur et le pire. Dans le cas de Golovkin, le fait qu’il soit invaincu nous oblige à découper en parties ses combats. Celles durant lesquelles ça allait très bien et les autres durant lesquelles c’était plus difficile. J’ai une bonne bibliothèque de vidéos impliquant ses combats. »

« Je l’ai vu gagner et perdre chez les amateurs, a poursuivi l'entraîneur de Lemieux. Je le connais bien et depuis longtemps. Il a évolué, mais dans sa nature profonde, il y a des choses à exploiter. Je pense qu’il est très solide. Il est fort physiquement. Il n’est pas aussi puissant que David, mais il a les mains lourdes. Il a un bon jeu de jambes. Il a une très bonne analyse de l’espace dans le ring. C’est notre plus gros défi jusqu’à aujourd’hui […] Je n’ai jamais vu Golovkin vraiment dans le pétrin. Par contre, avec la force de frappe exceptionnelle de David, on va avoir une vraie mesure de lui… »

Golovkin (33-0, 30 K.-O.) est considéré par plusieurs analystes comme l’un des meilleurs boxeurs de la planète (Floyd Mayweather, Jr. était à la retraite), livre pour livre. À ce sujet, Lemieux a affirmé ceci : « Il est certainement de la classe A. Il est très très bon. Chez les poids moyens, c’est lui le plus tough. Le 17 octobre, je vais réarranger tout ça. J’ai hâte d’inscrire ma marque. C’est à moi de faire mes preuves. »

Sachant qu’il était le promoteur de Lemieux avant le départ de celui-ci chez Golden Boy Promotions, Yvon Michel a déclaré plus tôt cette semaine qu’il aurait patienté davantage avant d’organiser un combat entre le Québécois et Golovkin. Il a spécifié qu’il aurait fait un meilleur « build-up ».

« Ça fait longtemps qu’il voulait que j’affronte Golovkin, a lancé Lemieux. Donc, ce qu’il dit n’est pas nécessairement vrai. Je suis là où je dois être en ce moment. »