samedi, juin 13, 2015

Beterbiev l'emporte par K.-O.

http://www.985sports.ca/combats/nouvelles/

Publié par La Presse Canadienne le vendredi 12 juin 2015 à 22h13. Modifié par Danielle Arsenault à 23h45.
Beterbiev l'emporte par K.-O.
Artur Beterbiev/La Presse Canadienne
CHICAGO - Artur Beterbiev s'est assuré de ne laisser aucun doute dans la tête des juges, alors qu'il poursuit sa route pour devenir l'aspirant obligatoire à Sergey Kovalev.
Le Québécois d'adoption a gagné son combat contre l’Américain Alexander Johnson par K.-O. au septième round vendredi soir à l’UIC Pavilion de Chicago, dans le cadre de la série Premier Boxing Champions d’Al Haymon.
Le choc entre poids mi-lourds, télédiffusé sur les ondes de Spike TV, était le premier de Beterbiev à l’extérieur du Québec. Il n'a paru nullement intimidé par la foule hostile, qui n'a d'ailleurs pas manifesté la moindre émotion lorsque sa victoire a été confirmée.

Beterbiev (9-0, 9 K.-O.) a rapidement envoyé Johnson (16-3, 7 K.-O.) au tapis à deux reprises au cinquième round, avant de lui offrir deux autres visites au septième. L'arbitre a alors décidé d'arrêter le combat, confirmant du même coup la neuvième victoire par K.-O. en autant de combats pour Beterbiev depuis le début de sa carrière professionnelle.

Déjà classé parmi les cinq premiers aspirants dans quatre grandes associations mondiales, Beterbiev s'est hissé au deuxième rang à la WBO en vertu de sa victoire contre Johnson, étant donné qu’une ceinture mineure était à l’enjeu.

Le prochain combat de Beterbiev, qui pourrait avoir lieu le 2 ou 3 octobre à Montréal, sera pour la position de premier aspirant. Entre-temps, Kovalev effectuera la défense obligatoire de sa ceinture le 25 juillet à Las Vegas.

Alvarez l'emporte aussi

En fin de soirée, le Colombien Eleider Alvarez (17-0, 10 K.-O.) a démontré qu'il ne souffrait plus après avoir subi une opération visant à retirer des fragments d’os de son coude en passant le K.-O. d'une solide droite à l’Ukrainien Anatoliy Dudchenko dès le deuxième round de son combat chez les lourd légers.