mardi, mai 05, 2015

Un combat aux États-Unis pour Jean Pascal?

http://www.journaldemontreal.com/

Le Québécois ferait partie d’une carte mettant en vedette Sergey Kovalev

En plaçant Sergey Kovalev et Jean Pascal sur la même carte, on pourrait penser que les promoteurs tentent de mettre la table pour un combat revanche entre leurs deux boxeurs.
PHOTO D’ARCHIVES
En plaçant Sergey Kovalev et Jean Pascal sur la même carte, on pourrait penser que les promoteurs tentent de mettre la table pour un combat revanche entre leurs deux boxeurs.
Mathieu Boulay
LAS VEGAS | Jean Pascal a de bonnes chances d’effectuer son retour sur le ring dans un combat qui aurait lieu à Las Vegas ou à Atlantic City au mois de juillet, selon ce que Le Journal de Montréal a appris ces derniers jours.
Le protégé d’InterBox (29-3-1, 17 K.-O) serait en action dans une carte qui mettrait en vedette le Russe Sergey Kovalev, qui effectuera la défense obligatoire de son titre IBF des mi-lourds contre le Français Nadjib Mohammedi. La date du 18 juillet a été choisie par le réseau HBO, qui présenterait le combat de Kovalev et celui de Pascal.
«Les négociations vont bon train, a déclaré la promotrice Kathy Duva lorsque nous l’avons rencontrée samedi. On souhaite être capable d’annoncer le tout pendant la prochaine semaine.
«C’est vrai que Jean Pascal a de bonnes chances d’être sur cette carte et nous sommes en train d’arranger le tout avec lui, son gérant et son promoteur. Cependant, tout doit être approuvé par HBO.»
Las Vegas ou Atlantic City
Quant au président d’InterBox, Jean Bédard, il a confirmé qu’il avait eu des pourparlers à ce sujet. Il était aussi à Las Vegas en fin de semaine pour faire avancer les discussions avec Duva et ce fut très positif.
Les villes de Las Vegas et d’Atlantic City sont dans la mire des promoteurs et du réseau HBO pour la présentation de cette soirée de boxe. Le choix final sera fait d’ici quelques jours, car les organisateurs ne veulent pas attendre avant de lancer leur campagne publicitaire et leur vente de billets.
À Las Vegas, le gala se déroulerait à l’hôtel Mandalay Bay, où Manny Pacquiao a logé durant la dernière semaine pour son duel contre Floyd Mayweather. Pour ce qui est d’Atlantic City, destination où Kovalev est devenu champion unifié avec une victoire sur Bernard Hopkins en novembre, on se rabattrait sur le célèbre Boardwalk Hall.
Si le tout se concrétise, ce serait le deuxième affrontement de Pascal aux États-Unis en carrière. Lors de sa première occasion, il avait défait Omar Pittman en Floride en 2008.
Une revanche en vue ?
En plaçant Kovalev et Pascal sur la même carte, on pourrait penser que Duva et Bédard, ainsi que HBO, tentent de mettre la table pour un combat revanche entre leurs deux boxeurs.
Dans un cas comme dans l’autre, les options ne sont pas nombreuses par les temps qui courent en raison des derniers développements avec Adonis Stevenson.
De plus, les adversaires de qualité ne sont pas légion dans la catégorie des 175 lb et les deux promoteurs en sont bien conscients. S’ils veulent qu’un événement soit rentable, il leur faut une fina­le qui suscite l’intérêt des amateurs.
«Je ne sais pas si on peut s’avancer là-dessus pour le moment, mais ça pourrait être une possibilité, a souligné Duva. Une chose est sûre, ce ne serait pas en septembre puisque le calendrier de HBO est très chargé, à ce qu’on m’a dit.»
On peut donc penser aux mois de novembre ou décembre pour un possible «Kovalev-Pascal II». D’ici là, plusieurs choses peuvent survenir.
Après son combat très décevant en mars, Vasily Lepikhin (17-1, 9 K.-O) est passé à deux doigts d’être libéré par
Duva et Bédard. Cependant, en raison de l’excellente relation qui existe entre le gérant du boxeur Egis Klimas et Duva, le Russe aura une deuxième chance de se faire valoir.
En ce qui concerne Chilemba, Main Events aimerait lui trouver un combat afin qu’il devienne aspirant obligatoire à la ceinture du WBC pendant les prochains mois. Comme on le sait, Kovalev a remporté ce titre en battant Pascal, mais il serait sur le point de l’abandonner pour plusieurs raisons.