jeudi, mai 07, 2015

L'Impact dans le siège du conducteur

http://www.985sports.ca/soccer/

Publié par La Presse Canadienne le mercredi 06 mai 2015 à 21h36. Modifié par 98,5 fm à 23h27.
L'Impact dans le siège du conducteur
Courtoisie Impact de Montréal
MONTRÉAL - C'est avec un visage bien différent de celui de la semaine dernière que l'Impact a amorcé sa marche vers un retour en Ligue des Champions, mercredi au stade Saputo.
Même si plusieurs réguliers ont été laissés de côté par l'entraîneur Frank Klopas, l'Impact a gagné le match aller de sa série demi-finale du Championnat canadien face au Toronto FC par la marque de 1-0.

Jack McInerney a été le seul à toucher la cible, marquant un quatrième but à ses cinq derniers matchs, et Eric Kronberg a signé le jeu blanc.

Kronberg, qui avait été relégué au rôle de spectateur pendant le parcours de l'Impact vers la finale de la Ligue des Champions puisqu'il avait représenté le Sporting Kansas City dans ce tournoi l'automne dernier, a réussi un seul arrêt dans la rencontre. Il a frustré le dangereux Michael Bradley en plongeant à sa droite sur un coup franc à la 59e minute, alors que le score était toujours de 0-0.

«Les derniers mois ont été passionnants et un peu décevants, a admis Kronberg, dont le seul départ avec l'Impact remontait au 28 mars, un verdict nul de 2-2 contre l'Orlando City SC. J'aurais aimé participer au parcours en Ligue des Champions. Ce fut agréable à suivre, mais je suis content de pouvoir enfin aider l'équipe.

«C'est agréable d'avoir gagné et le blanchissage est toujours ce que je vise, a-t-il ajouté. Les gars ont bien joué devant moi. Ils ont bien limité les occasions.»

Kronberg était l'un des nombreux joueurs peu utilisés au cours des derniers mois à obtenir un départ mercredi.

Malgré les absences des blessés Hassoun Camara (genou), Donny Toia (cheville), Victor Cabrera (cheville), Justin Mapp (coude) et Cameron Porter (genou), Klopas avait décidé de ne pas insérer Evan Bush, Bakary Soumare, Marco Donadel, Ignacio Piatti, Dilly Duka et Andrés Romero dans la formation partante. Romero, Duka et Piatti ont graduellement fait leur entrée après une heure de jeu.

«Après la défaite difficile de la semaine dernière, vous pouvez en parler, mais c'est difficile quand vous êtes de retour sur le terrain, a expliqué Klopas. Ça nous a pris du temps avant de trouver nos repères. Nous avons payé le prix avec les blessures lors des derniers mois. Nous allons devoir être intelligents dans la gestion de notre personnel.»

Après une première demie peu enlevante, les 12 518 spectateurs présents au stade Saputo ont eu droit à un peu plus d'action en deuxième moitié de match.

Quelques instants avant son but, McInerney a gaspillé une occasion en échappée. Dominic Oduro et lui ont d'ailleurs généré plusieurs belles attaques après que Klopas eut effectué quelques ajustements tactiques.

«Dom est celui avec qui je préfère jouer au sein de l'équipe, a déclaré McInerney. Nous nous entendons bien sur le terrain et je sais que peux lui remettre le ballon en retrait quand c'est nécessaire. Nous avons eu deux belles occasions en fin de première demie sur ce genre de pièces.»

McInerney a inscrit l'unique but du match à la 68e minute. Nigel Reo-Coker l'a rejoint sur un centre parfait derrière la ligne défensive du Toronto FC.

L'Impact se retrouve donc dans le siège du conducteur avant le match retour de la série au total des buts, prévu mercredi prochain à Toronto.

Le championnat sert à déterminer l'équipe canadienne qui participera à la Ligue des Champions de la CONCACAF en 2016-17. Les Whitecaps de Vancouver représenteront le Canada en 2015-16. Puisque le Canada accueille la Coupe du monde de soccer féminin de la FIFA en juin, l'équipe canadienne qui a connu la meilleure campagne en MLS en 2014 participera à la Ligue des Champions, une formule qui sera utilisée uniquement cette année.

Avant de se rendre à Toronto la semaine prochaine, l'Impact disputera un premier match en MLS en près d'un mois quand il accueillera les Timbers de Portland samedi après-midi au stade Saputo.